facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Plus de 130.000 Haïtiens menacés d'expulsion de République dominicaine

Plus de 130.000 Haïtiens qui avaient obtenu une carte de séjour d’un an en République dominicaine risquent l’expulsion vers leur pays d’origine par manque de moyens pour la renouveler, dénoncent les organisations d’aide aux migrants. En un an, de juin 2015 à mai 2016, 106.000 Haïtiens ont déjà été expulsés ou ont quitté la République dominicaine. Les relations entre deux pays qui se partagent l’île caribéenne d’Hispaniola ont toujours été difficiles, envenimées par l’immigration illégale d’Haïtiens en République dominicaine.
Face au tollé provoqué par une décision de la Haute cour de justice dominicaine qui, fin 2013, a retiré la nationalité dominicaine aux citoyens d’origine étrangère nés après 1929, le gouvernement dominicain a commencé à régulariser les Haïtiens nés sur son sol et les migrants illégaux.
Ce plan national de régularisation des étrangers (PNRE) a permis à plus de 130.000 Haïtiens d’obtenir une carte de séjour mais d’une validité de seulement un an.
« Les autorités dominicaines n’ont pas voulu résoudre ce problème une fois pour toute », regrette Lissaint Antoine, du Service jésuite aux migrants (SJM). « La majorité de ces 130.000 personnes n’ont pas les moyens financiers ou les documents leur permettant de renouveler leur titre de séjour », explique-t-il.
Les organisations d’aide aux migrants dénoncent aussi l’absurdité du plan de régularisation. « Pour entrer dans ce plan, on demandait aux gens de présenter une attestation d’emploi alors que la carte de séjour qui leur a été remise ne donne pas le droit de travailler », s’insurge M. Antoine.
Au 18 juillet, ceux n’ayant pas pu achever leur enregistrement auprès des autorités migratoires seront passibles d’expulsion.
En outre, les droits des Haïtiens déjà expulsés ont été violés. « Aucune des personnes qu’a rencontrées Amnesty International ne s’était vue remettre d’avis d’expulsion, ni n’avait eu la possibilité de contester la légalité, la nécessité et la proportionnalité de la détention. On ne leur avait pas non plus proposé d’aide juridique », indique l’organisation.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 mai 2017 Risques d'orages jusqu'à lundi

Le soleil sera toujours de la partie samedi, mais le ciel se couvrira progressivement et des orages pourraient éclater dans l’ouest du pays et près de la frontière avec la France, selon les prévisions de l’IRM à la mi-journée. Les maxima atteindront 27°C lire plus

Belga

27 mai 2017 Kirsten Flipkens battue en finale du double du WTA Nuremberg

Kirsten Flipkens n’a pas réussi à remporter le double au tournoi WTA de Nuremberg samedi, épreuve sur terre battue dotée de 250.000 dollars, en Allemagne. Flipkens et sa partenaire, la Suédoise Johanna Larsson, se sont inclinées en finale face à la pa lire plus

Belga

27 mai 2017 Des clients volent dans neuf établissements horeca sur dix

Des clients volent des décorations, couverts, verres et bien plus encore dans neuf cafés et restaurants sur dix, déplore le Syndicat neutre pour Indépendants (SNI) samedi dans un communiqué. Dans 5% des près de 500 établissements horeca interrog lire plus

Belga

27 mai 2017 Jenson Button pénalisé de 15 places sur la grille au GP de Monaco après un changement de moteur

Avant même de disputer les qualifications du Grand Prix de Monaco, programmées samedi à 14h00, Jenson Button est déjà sûr de devoir démarrer du fond de la grille dimanche. Le Britannique, qui remplace Fernando Alonso parti disputer les 500 miles d’India lire plus

Belga

27 mai 2017 La trésorerie du secrétariat social Group S fragilisée

Le secrétariat social Group S, qui calcule les salaires d’un demi-million d’employés, a effectué des placements liés aux activités de l’exploitant de maisons de repos Senior Assist, actuellement en graves difficultés financières, rapportent L’Echo et lire plus

Belga

27 mai 2017 Conflit en Syrie – Des civils fuient des villes aux mains de l'EI après des raids

Des centaines de civils fuient deux villes tenues par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) dans l’est de la Syrie après une série de raids qui ont fait de nombreux morts, a indiqué samedi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Un « déplacement de grande am lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/