Plan Maya: des milliers de plantes mellifères plantées en 5 ans

Neuf communes wallonnes ont reçu vendredi le label Maya “3 abeilles” pour leur politique en faveur de la préservation des pollinisateurs et de la biodiversité à l’échelon local. Lancé en 2011, le projet “Commune Maya” vise à sauvegarder les populations d’abeilles et autres butineurs en Wallonie en soutenant l’activité apicole, mais surtout en maintenant ou en restaurant un réseau d’espaces propices à la vie des insectes pollinisateurs, indique le cabinet du ministre wallon de la Nature, René Collin. Les communes Maya s’engagent également à organiser des campagnes de sensibilisation à l’égard du public.
Sur les 262 communes que compte la Wallonie, 212 ont adhéré à la charte “Maya”. En 5 ans, le “Plan Maya” s’est traduit par l’implantation de 10.046 ares de prairies fleuries, 245.140 plants de haie, 7.503 arbres fruitiers, et 14.356 arbres d’alignement. Dès 2014, les adaptations de la charte Maya ont permis d’intégrer les cimetières comme des espaces verts à part entière. Les communes bénéficient d’un subside annuel de 2.500 euros pour la mise en œuvre de plantations mellifères sur leur territoire.
Le subside Maya est ouvert aux provinces depuis 2017.
Vendredi, les communes les plus proactives en matière de préservation des abeilles se sont vu décerner le label Maya “3 abeilles” en présence du ministre René Collin. Les communes de Tenneville, Aywaille, Bouillon, Chaudfontaine, Ecaussines, Enghien, Honnelles, Lasne et Liège rejoignent ainsi 12 autres communes primées en 2015.

Partager l'article

28 avril 2017 - 21h35