Pens(i)onsQuartier lance un guide et ouvre deux nouvelles antennes à Bruxelles Ville

Le projet Pens(i)onsQuartier, qui vise à créer des réseaux de voisins dévoués à l’entraide, a lancé mardi son guide afin d’inspirer et d’encourager d’autres quartiers à mettre en place un tel réseau et à les aider à les démarrer. L’initiative solidaire s’est également étendue avec le lancement de deux antennes dans la Ville de Bruxelles en avril et mai derniers. « Une enquête révèle qu’un Bruxellois sur huit a besoin d’un coup de main de temps en temps mais ne sait pas vers qui se tourner. La solidarité est primordiale », a pointé l’échevin en charge des Séniors de la Ville de Bruxelles, Alain Courtois (MR). Pens(i)onsQuartier vise à mettre en contact des personnes âgées et handicapées ayant besoin d’un coup de main pour une course, un trajet ou encore un peu de réconfort, avec des personnes qui souhaitent aider les habitants de leur quartier. « Les participants s’engagent à se soutenir mutuellement, sur base de la réciprocité: quelqu’un qui demande de l’aide pourrait en donner à un autre moment », explique la coordinatrice de Pens(i)onsQuartier, Charlotte Hanssens.
Le projet a été initié par le « Kenniscentrum Woonzorg Brussel » et lancé en 2013 par le Centre de services de Neder-Over-Hembeek avec la participations de six personnes. « Aujourd’hui, l’initiative a grandi et compte 70 participants dans la commune bruxelloise », selon Mme Hanssens. « 40% des cas sont des visites, 18% des transports ou une aide à l’utilisation des transports publics et 15% concernent des courses. »
Pens(i)onsQuartier vient d’ouvrir deux antennes dans le nord et le centre (Pentagone) de la Ville de Bruxelles. « Nous avons pu étendre le projet après avoir gagné le Trophée du Mérite Social en septembre 2015 », indique Mme Hanssens. Le projet s’est ainsi vu attribuer 40.000 euros, ainsi que 10.000 euros via des financements privés. « Notre objectif est d’ouvrir une troisième antenne cette année et d’assurer la pérennité du projet. »
Au sein de la région bruxelloise, trois communes ont montré leur intérêt pour Pens(i)onsQuartier. Un guide -actuellement uniquement disponible en néerlandais- a été créé pour inspirer et encourager d’autres quartiers à mettre en place un tel réseau et à les aider à les démarrer.

Partager l'article

07 juin 2016 - 13h35