Pas de solution en Syrie avec Assad, affirme l'ambassadrice US à l'ONU

Il ne peut pas y avoir de solution politique en Syrie avec Bachar al-Assad au pouvoir, a affirmé dimanche à CNN l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, signalant un possible changement d’approche de l’administration Trump. « Il n’y a aucune option avec laquelle une solution politique peut intervenir avec Assad à la tête du régime », a déclaré Mme Haley au programme « l’Etat de l’Union » diffusé par la chaîne d’informations en continu.

« Si vous regardez ses actions, si vous voyez la situation, ce sera difficile de voir un gouvernement stable et pacifique avec Assad », a-t-elle ajouté.

Mme Haley n’a pas précisé si l’administration Trump, qui jusqu’à présent se gardait d’appeler au départ du président syrien, avait changé d’approche. Mais elle avait déjà averti vendredi que les Etats-Unis étaient prêts à lancer de nouvelles frappes contre le régime syrien au lendemain du bombardement d’une base de l’armée syrienne qui a déclenché la colère de Damas et de ses alliés russe et iranien.

Les frappes ont été ordonnées jeudi soir par Donald Trump, qui s’était pourtant toujours prononcé contre une intervention directe contre le régime syrien. Il n’a pas non plus cherché à obtenir d’autorisation du Conseil de sécurité avant cette action.

Les frappes sont intervenues après une attaque chimique présumée du régime contre une ville rebelle du nord-ouest du pays qui a choqué le monde.

Partager l'article

09 avril 2017 - 02h05