Pas de défense contre les nouveaux missiles russes visant l'Europe

Les Etats-Unis et leurs alliés européens n’ont pas de défense contre les nouveaux missiles de croisière terrestres que la Russie vient de déployer en violation d’un traité de 1987, a déclaré mardi un général américain. “Nous n’avons pas de défense contre” ce missile qui “peut menacer la plupart du continent européen, selon l’endroit où il est déployé”, a déclaré devant le Congrès le général John Hyten, qui commande les forces nucléaires américaines. Les Etats-Unis s’inquiètent depuis plusieurs années de voir la Russie développer un missile de croisière terrestre contraire au traité FNI, négocié et signé par les présidents américain Ronald Reagan et soviétique Mikhaïl Gorbachev. Ce traité avait conduit à la destruction d’environ 2.700 “euromissiles” d’une portée de 500 à 5.500 kilomètres.

Le général a estimé que les Etats-Unis et leurs alliés européens devaient “répondre” au déploiement des missiles russes, mais sans dire s’il fallait ou non déployer de nouveaux armements pour faire face. “Chaque pas que fait la Russie” pour renforcer son avantage militaire sur les pays de l’Otan “doit avoir une réponse”, mais cette réponse “n’est pas forcément militaire”, a-t-il dit.

Selon les experts, le missile de croisière déployé par les Russes, dont la dénomination américaine est SSC-8, pourrait aisément être doté d’une tête nucléaire.

Le New York Times a indiqué que les Russes ont installé leurs missiles dans la région de Volgograd (sud) et sur un second site non identifié. La Russie a dit “rejeter” toutes les accusations américaines.

Partager l'article

04 avril 2017 - 19h25