Ouverture de la Mostra de Venise, inaugurant l'automne cinématographique 2016

Le Festival international du film de Venise commencera ce mercredi 31 août, lançant un automne cinématographique qui sera chargé avec, après celui de la cité des Doges, les festivals de Deauville, Toronto, New York et San Sebastian. A Venise, on fera cette année abstraction du côté glamour, quelques jours après le séisme qui a dévasté la région. Néanmoins, on retiendra que lors des trois dernières éditions, on a projeté des films qui allaient rafler des Oscars quelques mois plus tard: « Birdman », « Gravity » et « Spotlight ». La comédie romantique et musicale « La La Land » de Damien Chazelle, le réalisateur de « Whiplash », avec Ryan Gosling et Emma Stone, fera l’ouverture. Vingt films seront en compétition pour l’attribution du Lion d’Or de cette 73e édition du Festival -le plus ancien au monde-, parmi lesquels de nombreuses réalisations américaines (Tom Ford, Terrence Malick, Derek Cianfrance et Chazelle), mais aucune belge. Hors compétition, la Belgique sera bien représentée par contre avec, entre autres, le quatrième film du duo belgo-américain Peter Brosens-Jessica Woodworth. Leur « King of the Belgians » sera diffusé dans la section Orizzonti. On pourra également y découvrir le long-métrage flamand « Home » de Fien Troch.

La Mostra 2016 proposera par ailleurs une primeur avec « Jesus VR – the Story of Christ ». L’histoire archi-connue de Jésus mais présentée en réalité virtuelle, le film ayant été tourné en 360 degrés. L’industrie cinématographique espère ainsi avoir trouvé une nouvelle poule aux oeufs d’or après la 3D. Outre les nouveaux films de Tom Ford (le thriller « Nocturnal Animals »), Andrei Konchalovski (« Paradise »), Emir Kusturica (« L’Amour et la paix »), Terrence Malick (« Voyage of Time: Life’s Journey », un documentaire sur l’univers), Francois Ozon (« Frantz »), Denis Villeneuve (le film de science-fiction « Premier Contact ») et Wim Wenders (« Les Beaux Jours d’Aranjuez »), les films de réalisateurs moins connus sont aussi au programme.

On attend par ailleurs beaucoup de certains cinéastes. Ce sera notamment le cas pour « Une vie entre deux océans » de Derek Cianfrance (celui qui a fait « The Place beyond the pines »), « The Woman who left » de Filipino Lav Diaz (réalisateur de « Norte »), « The Bad Batch » d’Ana Lily Amirpour (la suite de « A Girl walks home at night »), « La Regio Salvaje » du Mexicain Amat Escalante (aussi auteur de « Heli ») et « Jackie » du Chilien Pablo Larrain (déjà réalisateur de « No » et « El Club »). La Belgique sera présente via la coproduction franco-belge « Une Vie » de Stéphane Brizé (déjà réalisateur de « Je ne suis pas là pour être aimé » et « Madame Chambon ») avec Yolande Moreau et via « Brimstone » réalisé par le Néerlandais Martin Koolhoven, fruit d’une coproduction de six pays (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni, USA et Suède). Les rôles principaux y sont tenus par Dakota Fanning, Carice van Houten et Guy Pearce. Le Festival se terminera le 10 septembre avec la projection en clôture de « Les Sept Mercenaires » d’Antoine Fuqua. Les prix seront décernés par un jury placé sous la présidence du réalisateur Sam Mendes.

Partager l'article

30 août 2016 - 18h30