ONU: le Conseil de sécurité en Colombie pour soutenir le désarmement des Farc

Le Conseil de sécurité de l’ONU se rend cette semaine en Colombie pour une évaluation des progrès accomplis dans le désarmement des rebelles des Farc avant la date limite du 1er juin. Les ambassadeurs des pays membres du Conseil rencontreront le président colombien Juan Manuel Santos et le négociateur principal des Farc, Ivan Marquez, qui ont signé l’année dernière un accord pour mettre fin au conflit le plus long d’Amérique du Sud.
Au cours de cette visite de trois jours qui commence mercredi, le Conseil de sécurité poussera à une mise en oeuvre rapide de l’accord de paix après les retards encore exacerbés par des glissements de terrain dévastateurs le mois dernier.
“Ce type de processus rencontre toujours des problèmes”, a déclaré lundi l’ambassadeur d’Uruguay, Elbio Rosselli, lors d’une conférence de presse avant la visite. “Le message que nous voulons donner est essentiellement: ‘Vous devez continuer'”.
Dans le cadre de cet accord, les Farc ont accepté un calendrier de 180 jours pour compléter le désarmement qui doit se terminer au 1er juin.
“La date du soi-disant D+180 est toujours l’objectif à atteindre pour les deux parties dans cette phase, en particulier en ce qui concerne la “dejacion de armas” (“le dépôt des armes”), a précisé M. Rosselli.
Les diplomates visiteront l’une des trois “zones de transition” mises en place pour que les combattants des Farc rendent leurs armes sous la supervision de l’ONU et commencent leur retour à la vie civile.
Les Nations unies ont mis en place en janvier une mission politique en Colombie pour aider à consolider l’accord de paix, dirigée par le Français Jean Arnault.
Selon M. Arnault 6.804 combattants des Farc sont passés par les camps de désarmement, ainsi que 1.541 miliciens.
Le conflit armé colombien a impliqué au fil des décennies guérillas d’extrême gauche, paramilitaires d’extrême droite et forces de l’ordre, faisant au moins 260.000 morts, plus de 60.000 disparus et 6,9 millions de déplacés.

Partager l'article

02 mai 2017 - 01h45