Oeufs contaminés au fipronil – Le gouvernement néerlandais ne veut plus formuler de reproches à l'égard de la Belgique

Le gouvernement néerlandais ne veut plus formuler de reproches à l’égard des services belges dans le scandale des oeufs contaminés à l’insecticide fipronil. Le secrétaire d’Etat aux Affaires économiques Martijn van Dam ne veut plus insister sur l’assurance que la Belgique communique correctement au sujet des inquiétudes dans la sécurité de la chaine alimentaire. “Je pense que trop a été dit ces derniers temps”, selon M. van Dam qui se dit “particulièrement attaché à notre bonne coopération”.
Il attend à ce sujet une évaluation de la crise des oeufs contaminés au niveau européen.
“Aux Pays-Bas aussi, cette évaluation contiendra des éléments révélant que nous aurions peut être dû agir différement. Nous devons tirer des leçons pour le futur, et ne pas pointer des reproches les uns aux les autres”, a assuré le secrétaire d’Etat.

Partager l'article

19 août 2017 - 00h55