facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Obama promet de détruire l'EI, déplore l'action de Poutine en Syrie

Le président américain Barack Obama a promis jeudi de détruire le groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak, tout en critiquant son homologue russe Vladimir Poutine pour l’appui militaire sans faille qu’il fournit au régime syrien. Deux ans après la mise sur pied d’une coalition militaire internationale contre les djihadistes en Syrie et en Irak, qui les a bombardés plus de 14.000 fois, Barack Obama s’est engagé lors d’une conférence de presse au Pentagone à lutter « de manière agressive, sur tous les fronts » contre l’organisation islamiste armée.
« Il s’est avéré que l’EI n’était pas invincible. Ils vont, de fait, être inévitablement vaincus », a assuré le président, qui quittera la Maison Blanche le 20 janvier.
Mais il a reconnu que la victoire ne serait « pas uniquement militaire » dans les fiefs de l’EI à Raqa en Syrie et à Mossoul en Irak.
Sous pression sur le terrain, ayant perdu des dirigeants, des combattants et des pans de territoires, l’EI a multiplié ou inspiré ces dernières semaines de multiples attentats dans le monde, a dit le président, citant la France, l’Allemagne, la Turquie ou le Bangladesh.
Et aux Etats-Unis, déjà meurtris ces derniers mois par des attentats en Californie et en Floride, la menace « est sérieuse », a-t-il admis, s’inquiétant « d’un acte isolé ou d’une petite cellule » qui commettrait une attaque.
Mais, a assuré Barack Obama, « l’EI ne peut pas vaincre les Etats-Unis, ni nos partenaires de l’Otan ». « Aussi douloureux et tragiques que sont ces attentats, nous continuerons à les user, en les freinant, partout où nous le pourrons, en mettant en oeuvre tous les efforts du gouvernement pour démonter leur propagande, briser leurs réseaux, supprimer leurs principaux dirigeants sur le champ de bataille et finalement nous vaincrons », a-t-il martelé.
Ce grand sceptique de l’interventionnisme militaire à tous crins n’a fait aucune annonce particulière sur l’engagement américain sur le terrain.
Il a plutôt décoché ses flèches pour le président Poutine avec qui il tente de coopérer pour trouver une sortie de crise à la guerre qui ravage la Syrie.
« Je ne suis pas certain que nous puissions faire confiance à la Russie et à Vladimir Poutine et c’est pourquoi nous devons évaluer si nous pouvons ou pas obtenir une véritable cessation des hostilités », a-t-il critiqué, en plein siège de la ville septentrionale d’Alep.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

23 janvier 2017 La Chine va lancer une sonde en direction de la Lune en novembre

La Chine lancera fin novembre une sonde vers la Lune. Un module atterisseur de la mission Chang’e-5 doit se poser sur le satellite naturel de la Terre, y prélever des échantillons et revenir sur Terre, précise lundi l’agence officielle Xinhua. Cette mission constituera plusieurs lire plus

Belga

23 janvier 2017 Elio Di Rupo demande à Stéphane Moreau de choisir entre Ans et Nethys

Le président du PS, Elio Di Rupo, a appelé lundi le bourmgestre d’Ans et administrateur délégué de Nethys, Stéphane Moreau, à faire un choix entre ces deux fonctions, que le bureau du PS a décidé lundi de rendre incompatibles. Le parti a lire plus

Belga

23 janvier 2017 La série "Zone blanche" coproduite par la RTBF nommée à la Berlinale spéciale séries

La série « Zone blanche » a été nommée à la Berlinale, qui se déroule du 9 au 19 février prochains, dans la catégorie « spéciale séries », a indiqué lundi la RTBF, qui a co-produit les huit épisodes. Egalement sél lire plus

Belga

23 janvier 2017 Carrefour décide d'arrêter la vente de pangasius

Carrefour Belgique a décidé de stopper son approvisionnement en pangasius et arrête la vente de ce poisson, annonce l’entreprise lundi dans un communiqué. « Compte tenu des doutes qui subsistent quant aux conséquences néfastes des élevages de pangasius lire plus

Belga

23 janvier 2017 Conflit en Syrie – Les rebelles syriens "continueront le combat" si les négociations d'Astana échouent

Les rebelles syriens vont « continuer le combat » si les négociations avec les émissaires de Bachar al-Assad échouent à Astana, a déclaré lundi à l’AFP un porte-parole de la délégation rebelle. « Si les négociations sont un succ lire plus

Belga

23 janvier 2017 France: quand Plouhinec veut se différencier de…Plouhinec

Distantes d’un peu plus de cent kilomètres, deux communes bretonnes portant le même nom sèment parfois la zizanie dans le parcours des touristes. L’une, située à quelques kilomètres de la pointe du Raz, aimerait se différencier. D’après Ouest-Fr lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/