Nouvel appel à l'unité du Premier ministre libyen

Le Premier ministre désigné du gouvernement libyen d’union nationale (GNA), Fayez al-Sarraj, a de nouveau appelé dimanche depuis Tunis tous les Libyens à se rallier à son cabinet, alors que le pays est miné par les divisions et la menace djihadiste. « Nous appelons de nouveau l’ensemble des enfants du pays qui ne se sont jusqu’ici pas joints à nous à mettre l’intérêt de la patrie au-dessus de toute considération », a déclaré à la presse M. Sarraj à l’issue d’une réunion, tenue sous l’égide de l’ONU, des membres du dialogue politique libyen qui a donné naissance au gouvernement.
Issu d’un accord interlibyen parrainé par l’ONU et signé en décembre 2015 au Maroc, le gouvernement d’union nationale s’est installé il y a plus de trois mois dans la capitale libyenne mais peine encore à asseoir son pouvoir à l’échelle de tout le pays, notamment en raison de l’opposition d’une autorité politique rivale basée dans l’Est. Les forces loyales à cette autorité sont dirigées par le controversé général Khalifa Haftar.
Samedi, les membres du dialogue politique libyen avaient notamment discuté de la formation d’une armée « unifiée ». L’émissaire spécial de l’ONU pour la Libye, Martin Kobler, avait déclaré que « tous les problèmes de la Libye aujourd’hui sont liés à la situation sécuritaire ». « Et la seule issue, c’est une armée libyenne unifiée sous le commandement du Conseil présidentiel » du GNA, avait-il ajouté.

Partager l'article

17 juillet 2016 - 22h45