Neuf morts dans un attentat suicide en Irak

Un kamikaze s’est fait exploser vendredi dans une ville de la province occidentale irakienne d’Al-Anbar, tuant huit civils et un soldat, ont indiqué des responsables. Il faisait partie d’un groupe de quatre kamikazes qui s’étaient infiltrés dans le quartier des Martyrs dans la ville d’Al-Baghdadi sur le fleuve Euphrate. “Les forces armées ont réussi à tuer trois kamikazes après les avoir encerclés dans une maison et fait détoner leurs vestes explosives en leur tirant dessus”, a indiqué un officier de police. “Le quatrième est parvenu à se cacher et s’est fait exploser plus tard au milieu de civils et soldats”, a-t-il ajouté, joint par téléphone par l’AFP à Habbaniyah, ville de la province d’Al-Anbar.

Selon l’officier de police et un responsable local, Sharhabil al-Obeidi, huit civils et un soldat ont été tués par l’explosion. Onze personnes ont été blessées.

L’attentat n’a pas été revendiqué dans l’immédiat, mais il rappelle le mode opératoire du groupe djihadiste Etat islamique (EI) qui contrôle toujours des secteurs de la vaste province d’Al-Anbar frontalière de la Syrie, de la Jordanie et de l’Arabie saoudite.

Partager l'article

23 juin 2017 - 11h45