Mons, Capitale Européenne de la Culture en 2015, annonce la première biennale "Mons 2018"

La Fondation « Mons 2025 », nouveau nom de la Fondation « Mons 2015 », dont la mission est notamment de perpétuer la dynamique culturelle de la Capitale Européenne de la Culture en 2015, a annoncé mardi la première Biennale « Mons 2018 ». Le projet se veut citoyen et sera financièrement alimenté, entre autres, par un solde de quelque 5,2 millions d’euros de Mons 2015. La Capitale Européenne de la Culture « Mons 2015 » se projette dans le futur avec le nouveau nom de sa Fondation, « Mons 2025 », dont les administrateurs ont annoncé mardi, avec les instances de l’opérateur culturel montois, « Le Manège », le lancement de « Mons 2018 ». Dans deux ans, en effet, aura lieu la première « Biennale », futur grand rendez-vous culturel montois, de dimension internationale et qui perpétuera la dynamique de « Mons 2015 ».
Le projet se veut citoyen et il impliquera, notamment, le territoire du « Grand Huit » de Mons 2015, ces communes du Grand Mons qui ont activement participé au programme européen en 2015. Si la thématique et la programmation de « Mons 2018 » ne seront annoncées qu’ultérieurement, on peut déjà souligner que 6 temps forts animeront 5 zones géographiques du Grand Mons de septembre 2017 à l’automne 2018, période de la première Biennale.
Côté budget, les instances de « Mons 2025 » annoncent un solde de 5,2 millions d’euros restant des comptes de Mons 2015. « C’est une somme confortable mais nous devrions néanmoins pouvoir plus ou moins doubler ce montant pour les futures Biennales avec diverses aides publiques et privées pour assurer l’avenir des Biennales », a indiqué Anne-Sophie Charles, secrétaire général de la Fondation. « Nous souhaiterions en savoir plus sur les partenaires potentiels d’ici la fin 2016. Nous travaillons ici dans une temporalité à 10 ans. »
Le lancement de la dynamique du Grand Huit, version Mons 2018, se fera le 11 septembre prochain dans le cadre du programme culturel et festive d’un « Déjeuner sur l’Herbe » populaire dans le Parc de Jemappes (Mons).

Partager l'article

06 septembre 2016 - 16h35