Mondiaux de cyclisme – Une occasion manquée pour les Belges

Les espoirs placés en Jolien D’hoore étaient grands, dans l’esprit des concurrentes belges qui ont pris le départ samedi de la course dames des championnats du monde à Doha, au Qatar. “Chacune a fait, dans l’équipe, ce qui en était attendu”, a indiqué Valerie Demey après la course et la 10e place de Jolien D’hoore. “C’est dommage pour Jolien et l’équipe que nous ne puissions pas repartir avec mieux que cela”. “Le scénario s’est déroulé parfaitement”, selon Demey, “jusqu’aux derniers kilomètres, où ça a coincé. Beaucoup de pays, comme l’Australie et les Pays-Bas, ont très tôt placé leur train du sprint, les Pays-Bas étaient, avec 8 filles, présents en force”. La sprinteuse belge était tout simplement trop éloignée de la première ligne.
“Nous sommes toutes un peu déçues de ce résultat”, a admis sa coéquipière, Valerie Demey. “Jusqu’aux derniers kilomètres nous formions un bon bloc. Je pense que Jolien aurait eu besoin, dans les deux derniers, d’une coéquipière supplémentaire”.
“A un kilomètre ou deux, je me suis avancée avec Jolien, mais je ne pouvais plus, à côté du train néerlandais, la garder hors du vent. J’ai dû lui faire signe que c’était à elle de jouer à partir de là. Je savais que cela serait très difficile, souvent tu as en fait déjà couru un sprint avant même que tu ne débutes le sprint réel. J’espérais qu’elle puisse encore se placer dans une bonne roue, mais toute seule c’est presque impossible”.

Partager l'article

15 octobre 2016 - 18h55