Mondiaux de cyclisme: pour le sélectionneur national, le parcours est moins difficile que prévu

Une délégation de la fédération belge de cyclisme était présente mardi sur le parcours des Mondiaux-2017 de cyclisme à Bergen, en Norvège (16-24 septembre). “Le parcours est beau mais, pour nous, il n’est pas assez difficile”, a expliqué Kevin De Weert, sélectionneur national. C’est avec quatre coureurs, Oliver Naesen et Jolien D’Hoore, les spécialistes du contre-la-montre Yves Lampaert et Ann-Sophie Duyck, ainsi qu’autant d’entraîneurs nationaux (Kevin De Weert pour les élites, Ludwig Willems, Jean-Pierre Dubois et Carlo Bomans respectivement pour les dames, espoirs et juniors) que la délégation belge a reconnu le parcours. Ils ont couvert à deux reprises le circuit de 19,1 kilomètres sur lequel le peloton arrivera après les 40 kilomètres initiaux. “La bosse est moins dure que prévu”, a rapporté De Weert. “Nous pensions trouver une ascension similaire à ce que l’on peut avoir au Tour des Flandres ou à l’Amstel Gold Race mais ce n’est pas le cas.”

De Weert a évoqué une lutte entre les puncheurs et les sprinters. “Depuis que nous savons que les Mondiaux se disputeront en Norvège, le nom d’Alexander Kristoff a été avancé. C’est clair que le Kristoff du Tour des Flandres 2015 sera un candidat à la victoire, tout comme des coureurs tels que Michael Matthews. Les puncheurs essayeront de creuser un écart dans la bosse mais elle se trouve encore à quelques kilomètres de l’arrivée.”

L’équipe belge pourrait, avec Greg Van Avermaet et Philippe Gilbert, aligner deux candidats à la victoire finale. “Cela aurait dû être un peu plus compliqué afin de leur convenir parfaitement”, a ajouté De Weert. “Je suis tout de même content de ce que j’ai vu, c’est un beau parcours. Si la pluie, qui est très fréquente ici (NDLR: environ 230 jours par an à Bergen), venait à faire son apparition, cela pourrait durcir la course.”

La délégation a également reconnu le parcours du contre-la-montre, long de 31 kilomètres. “Il est très spectaculaire”, a lancé De Weert. “La boucle est très vallonnée. On peut perdre beaucoup de temps dans la dernière montée (NDLR: 3 km à près de 9%). Des coureurs comme Chris Froome ou Tom Dumoulin devraient y être à l’aise.”

Les Mondiaux de cyclisme se dérouleront du 16 au 24 septembre. Le contre-la-montre élites messieurs aura lieu le mercredi 20 septembre alors que la course en ligne sera disputée le dimanche 24.

Partager l'article

25 avril 2017 - 20h20