facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

"Moka": Nathalie Baye face à Emmanuelle Devos dans un thriller intimiste

Dans « Moka », en salles mercredi, Nathalie Baye et Emmanuelle Devos sont pour la première fois face-à-face au cinéma, dans un thriller intimiste où une femme cherche de manière obsessionnelle les responsables de la mort de son fils. Réalisé par le Suisse Frédéric Mermoud, le film suit la quête de Diane (Emmanuelle Devos), qui s’enfuit de l’hôpital pour partir à Evian, sur les bords du lac Léman, avec une seule idée en tête: retrouver le conducteur de la voiture couleur moka qui a renversé son fils, causant sa mort accidentelle.

Alors que Diane mène elle-même son enquête, ses soupçons vont se porter rapidement sur un couple, dont la femme, Marlène (Nathalie Baye), une esthéticienne aux cheveux blonds peroxydés, l’intrigue. Elle décide de faire sa connaissance.

Avec les montagnes et le lac en toile de fond, qui forment une sorte d’arène où se déroule l’action, ce thriller, adapté d’un roman éponyme de Tatiana de Rosnay, distille une atmosphère angoissante pour raconter cette filature qui va se transformer en duel de femmes.

Frédéric Mermoud suit au plus près ses deux héroïnes, et particulièrement Emmanuelle Devos, quasiment de tous les plans, avec qui il avait déjà travaillé pour son premier long métrage, « Complices ».

« J’avais vraiment une envie très forte d’écrire un film pour elle, dont elle serait le centre de gravité », a raconté à l’AFP le cinéaste, également co-réalisateur de la première saison de la série de Canal+ « Les Revenants », et qui s’apprête à travailler sur la saison 6 d' »Engrenages ».

« Je suis tombé un peu par hasard sur ce roman de Tatiana de Rosnay. En le lisant, je me suis dit que c’était l’histoire d’une femme qui à un moment donné décide de tout plaquer (…) J’ai dit à Emmanuelle que je pensais avoir vraiment trouvé une histoire dans laquelle elle pourrait être à la fois très physique et très poignante. C’est parti comme ça », a-t-il ajouté.

A la lisière entre le thriller, le portrait de femme et le drame psychologique, le film est porté par ses deux actrices principales, très convaincantes.

« Ce sont deux actrices qui en amont sont très réfléchies et qui en même temps, une fois qu’elles jouent, sont très physiques et très instinctives », a souligné Frédéric Mermoud.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 juillet 2017 Fête Nationale – Quelque 1.350 moules-frites servis au Resto national

Plus de 5.000 personnes ont festoyé et ont profité des animations au Resto national vendredi de 16H00 à 22H30, selon Frank Anthierens, l’organisateur. Quelque 1.350 repas ont été servis, dont 256 aux plus démunis. Il n’y a eu aucun incident à signaler lire plus

Belga

21 juillet 2017 La Maison Blanche réfute être en proie à des querelles internes

La Maison Blanche n’est pas en proie à des querelles intestines, a assuré vendredi le nouveau directeur de la communication de l’exécutif américain, Anthony Scaramucci, après avoir annoncé la nomination d’une nouvelle porte-parole pour Donald Trump en la per lire plus

Belga

21 juillet 2017 Le ministre de la Défense américain pense que le chef de l'EI est en vie

Le ministre américain de la Défense, James Mattis, a estimé vendredi que le chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, était « en vie ». « Je pense que Baghdadi est vivant, et je penserai autre chose quand nous saurons que nous l’avons tué », a d lire plus

Belga

21 juillet 2017 Des forces de sécurité afghanes tuées par un bombardement américain

Plusieurs membres des forces de sécurité afghanes ont été tués vendredi par un bombardement américain dans la province du Helmand, ont affirmé des responsables de l’Otan et de Kaboul. « Lors d’une opération soutenue par les Etats-Unis, des tirs lire plus

Belga

21 juillet 2017 Tour de France – Jens Keukeleire a reçu le Prix de la Combativité

Après Guillaume Van Keirsbulck, Philippe Gilbert et Thomas De Gendt, Jens Keukeleire est le quatrième Belge à recevoir le Prix de la Combativité. « Ouais, je suis bien avec ça. J’aurais préféré gagner une étape ». « Je me sentais trè lire plus

Belga

21 juillet 2017 Les pays du Golfe isolent le Qatar – L'émir du Qatar se dit prêt au dialogue sous conditions

L’émir du Qatar s’est dit prêt vendredi au dialogue, sous conditions, pour un règlement de la crise du Golfe qui oppose son pays à l’Arabie saoudite et ses alliés. « Nous sommes ouverts au dialogue pour régler les problèmes en suspens », a déclar lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/