facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Mode: Le "see now, buy now" à l'assaut des podiums

Attendre des mois pour acheter des pièces présentées lors des défilés de mode peut être très frustrant. Une solution semble avoir déjà émergé avec le développement du « see now, buy now » ou « mode instantanée ». Tom Ford et Tommy Hilfinger ont inauguré lors des derniers défilés new-yorkais cette tendance qui consiste à vendre sa nouvelle collection aussitôt présentée au public. Mais c’est Burberry qui a été le premier, en février, à annoncer son intention de sauter le pas. Ce que le groupe de luxe britannique va faire lundi soir, en mettant sur le marché les pièces de sa collection de septembre peu après leur présentation à la Fashion Week de Londres.

Ces maisons se prévalent de la volonté de dépasser un calendrier d’un autre âge, dans un monde obsédé par l’instantanéité. « Les consommateurs ne font pas les boutiques deux fois par an, d’une saison à l’autre. Ils ne veulent pas attendre plusieurs mois pour acheter les créations qu’ils voient et qui les intéressent sur le podium », explique une porte-parole de Burberry.

Pour le directeur artistique de la marque, Christopher Bailey, ce choix est cohérent avec le développement des applications de live streaming qui permettent aux amateurs de mode du monde entier, et plus seulement à quelques « happy few », de voir les défilés. Une rupture radicale mais naturelle avec la tradition qui veut qu’on présente les collections une saison en avance, estime-t-il, alors que Burberry a été l’un des premiers créateurs à diffuser ses défilés en direct et que la majorité des défilés londoniens est désormais disponible en ligne.

– ‘Négation du rêve’ –
Des projections en direct jusqu’aux campagnes sur les réseaux sociaux, « ceci constitue le dernier pas dans un processus créatif qui continuera d’évoluer », dit-il. Le géant de la mode Topshop a aussi adopté le modèle, et a mis en vente 60% de sa nouvelle collection UNIQUE immédiatement après son défilé dimanche. Afin de satisfaire un nouveau type de clientèle, a expliqué sa directrice de la création Kate Phelan au magazine Vogue. « Ils regardent les blogs, Instagram et la mode d’une autre manière, dit-elle. S’ils voient une fille avec une robe rouge, ils vont vouloir acheter cette robe rouge et ils ne comprennent pas ce que veut dire saison, ce qu’ils veulent c’est une robe rouge ».

Un raisonnement qui ne fait cependant pas l’unanimité, témoignant d’un fossé entre les Fashion Weeks de Londres et New York d’un côté et Milan et Paris de l’autre, avec des maisons comme Dior et Chanel qui estiment que la gratification instantanée va perturber le processus de création. François-Henri Pinault, PDG du groupe de luxe Kering (Gucci, Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga) estimait ainsi récemment que « la notion de see now/wear now ou sell now est une négation du rêve, du désir ». Cette nouvelle tendance ne suscite pas non plus forcément l’enthousiasme des petites marques qui ne disposent pas de leurs propres magasins et produisent à la commande.

La marque Temperley London, connue pour ses vêtements au look bohème, a vendu trois de ses pièces via le réseau de vente en ligne Vero après son show. Mais c’est le maximum qu’elle peut offrir sans remettre en cause sa manière de travailler, explique la créatrice Alice Termperley. « Nous ne vendons pas des choses faciles à fabriquer » et « il faudrait changer tout notre modèle économique », dit-elle à l’AFP.

Avec des consommateurs de plus en plus exigeants, peut-être n’aura-t-elle pas le choix longtemps, selon Magdalena Kondej, analyste mode chez Euromonitor International. « Donner aux consommateurs ce qu’ils attendent n’est pas nouveau dans le monde de la mode. Ce qui est nouveau c’est la vitesse demandée », explique-t-elle, soulignant que « les consommateurs vivent dans un monde très fluide et les marques doivent en être ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

22 juin 2017 Vingt et un morts dans un accident de la route au Brésil

Un grave accident de la route a fait au moins 21 morts et 22 blessés jeudi au Brésil. Un camion et un bus sont entrés en collision dans la région de Guarapari, situé à près de 500 km au nord-ouest de Rio et à proximité de la côte a lire plus

Belga

22 juin 2017 Hockey World League (d) – La Belgique bouscule l'Australie mais s'incline 0-1

La Belgique (FIH-14) a débuté les demi-finales de la World League de hockey féminin par une courte défaite 0-1 contre l’Australie (FIH-4) jeudi, dans les installations de La Rasante, à Bruxelles. Georgina Morgan a inscrit l’unique but de la rencontre sur penalty-co lire plus

Belga

22 juin 2017 Assises de Liège – Kévin Mosen et Christelle Pourbaix coupables de l'assassinat d'Emilie Tyberghein

Après plus de 11 heures de délibérations et de motivation de leur verdict, les jurés de la cour d’assises de Liège ont déclaré jeudi Kévin Mosen coupable de l’assassinat d’Emilie Tyberghein. Christelle Pourbaix a également ét lire plus

Belga

22 juin 2017 USA: la réforme de la santé divise encore la majorité républicaine

Les alliés de Donald Trump sont repartis à l’offensive jeudi pour tenter d’abroger partiellement « Obamacare », la loi emblématique sur la santé de Barack Obama. Mais des conservateurs ont immédiatement annoncé leur opposition, menaçant de torpiller la lire plus

Belga

22 juin 2017 Espagne: les députés rejettent le référendum catalan sur l'indépendance

Les députés espagnols ont largement rejeté jeudi le référendum sur l’indépendance de la Catalogne annoncé pour le 1er octobre par le président séparatiste de cette région Carles Puigdemont et déclaré illégal p lire plus

Belga

22 juin 2017 TC Nivelles – Trois mois de prison avec sursis pour un chauffeur du TEC qui a causé un accident mortel

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné jeudi Gaëtan H., un chauffeur du TEC Brabant wallon, à une peine de trois mois d’emprisonnement avec un sursis total, à 1.800 euros d’amende avec un sursis partiel, et à une déchéance du droit de co lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/