Mobilisation en faveur des sans-papiers lors du conseil communal de Liège

Le collectif La Voix des Sans Papiers et le comité de soutien aux Sans Papiers étaient présents avec une centaine de sympathisants au conseil communal de Liège lundi soir. Leur volonté était de sensibiliser les autorités communales à l’urgence d’aboutir à une solution de relogement pour près de 100 personnes sans papiers en attente de régularisation et installées depuis septembre 2015 dans les anciennes annexes de l’Ecole d’horticulture de la ville de Liège, boulevard Sainte-Beuve à Burenville. Pour appuyer leur action, les militants ont distribué à l’entrée de l’Hôtel de ville un appel à signer leur pétition en ligne lancée il y a deux semaines et qui compte actuellement un peu plus de 2.000 signatures. Il a également été demandé aux conseillers communaux de signer cette pétition, qui a ensuite été remise au collège communal.
Les locaux à Burenville qu’occupent les sans-papiers de Liège doivent être libérés fin juin car ils ont été vendus par la Ville à l’entreprise de travail adapté, l’asbl le Perron. La Voix des Sans Papiers regrette que malgré les recherches d’autres bâtiments, il n’y ait pas encore de solution tangible.
Selon le collectif, cette communauté de sans papiers se trouve « en situation d’urgence » et les occupants craignent d’être contraints de rendre les lieux disponibles alors qu’aucune solution de relogement n’a été trouvée.
Ces derniers mois, le conseil communal a régulièrement reporté le point concernant la ratification de la vente des bâtiments occupés par les sans papiers à Burenville leur permettant d’y rester. En novembre 2016, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer avait précisé qu’il entendait travailler avec les personnes concernées par ce dossier afin de trouver une solution satisfaisante pour tous.

Partager l'article

24 avril 2017 - 21h35