facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

"Miss Peregrine", nouvelle fantaisie onirique de Tim Burton

Dans « Miss Peregrine et les enfants particuliers », en salles mercredi, le réalisateur américain Tim Burton signe un nouveau conte empreint d’étrangeté et de merveilleux avec Eva Green en tête d’affiche, adaptation d’un roman parfaitement en phase avec son univers. S’attaquant au best-seller éponyme pour enfants de Ransom Riggs, publié en 2011, le réalisateur de « Edward aux mains d’argent » raconte l’histoire de Jake, joué par Asa Butterfield (« Hugo Cabret »), un adolescent de 16 ans dont le grand-père (Terence Stamp) meurt dans des conditions étranges.

Jake décide alors de se rendre sur l’île au large du pays de Galles où son grand-père a passé son enfance, dans un orphelinat tenu par une certaine Miss Peregrine (Eva Green), avec des « enfants particuliers ».

Découvrant que les récits de son grand-père pour l’endormir étaient vrais, Jake entre en contact avec un univers magique, peuplé d’enfants aux étranges pouvoirs, de l’invisibilité à la lévitation en passant par la manipulation du feu. Grâce à sa propre « particularité », il apprend qu’il peut les aider face à de puissants ennemis.

Imaginée par Ransom Riggs à partir de photos anciennes trouvées dans des foires et marchés aux puces, dont une photo d’un garçon recouvert d’abeilles, cette histoire a attiré Tim Burton, amateur de bizarre, de monstres et de merveilleux.

« J’ai vraiment aimé la façon dont Ransom Riggs a construit une histoire autour de ces photos », a raconté le cinéaste de 58 ans, lors d’un entretien à Paris avec quelques journalistes dont l’AFP.

« Puis j’ai lu le livre et je me suis senti connecté à beaucoup de thèmes qui y sont traités », notamment « l’idée que le rêve et la réalité ne sont pas nécessairement des choses différentes », a-t-il ajouté.

De plus, a-t-il poursuivi, « ayant été catégorisé comme +particulier+ depuis que je suis enfant, alors que je ne me trouve pas si bizarre (…), j’ai aimé les enfants de cette histoire ». « Malheureusement, une fois que ce sentiment (de différence) vous pénètre, il ne vous quitte pas. »

Fidèle à ce thème de la marginalité, Tim Burton en appelle à son univers visuel habituel, sombre et poétique, gothique et expressionniste, avec manoir décrépi et défilé de créatures étranges.

Il fait aussi à nouveau appel à Eva Green, avec qui il avait déjà travaillé dans « Dark Shadows », en Miss Peregrine protectrice et mystérieuse qu’il qualifie volontiers de « Mary Poppins bizarre ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

29 mars 2017 Experts tués en RDC: l'ONU fera tout pour que justice soit rendue

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a confirmé mardi soir que les corps découverts en République démocratique du Congo (RDC) étaient bien ceux de deux experts de l’ONU, assurant que les Nations unies feraient « tout leur possible p lire plus

Belga

29 mars 2017 Totalement paralysé, il réussit à se servir de son bras grâce à des implants cérébraux

Près de dix ans après un accident de vélo, un Américain paralysé à partir des épaules peut à nouveau utiliser son bras et sa main droite pour boire ou manger, grâce à une nouvelle neuroprothèse saluée comme une « premi lire plus

Belga

29 mars 2017 L'aéroport londonien de Stansted bloqué par une manifestation anti-expulsions

La piste d’atterrissage de l’aéroport londonien de Stansted a été temporairement bloquée mardi soir en raison d’une manifestation visant, selon les organisateurs, à empêcher des expulsions vers le Nigeria. Huit vols ont été détourn lire plus

Belga

29 mars 2017 Quatre banques françaises et l'assureur AXA financent la colonisation israélienne

Les quatre premières banques françaises et l’assureur AXA financent la colonisation des Territoires palestiniens par Israël via leurs participations dans des banques et des entreprises israéliennes actives dans les colonies, affirme un rapport de la Fédération lire plus

Belga

29 mars 2017 Scandale d'eau contaminée à Flint: les tuyaux en plomb seront remplacés

Un juge fédéral a approuvé mardi un règlement qui oblige les autorités américaines à payer 97 millions de dollars dans un procès sur la contamination de l’eau potable dans la ville américaine de Flint, exigeant que tous les tuyaux de plo lire plus

Belga

29 mars 2017 USA: des condamnés à mort contestent leur exécution groupée

Des condamnés à mort dans l’Etat américain de l’Arkansas ont saisi la justice mardi pour contester l’avancement et le regroupement de leurs dates d’exécution sur une période de dix jours en avril. « Ce calendrier effréné imposé par l’Etat cause lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/