Minerval des étudiants étrangers: "l'UCL refuse l'acheminement d'un sac de nourriture"

L’occupation des rectorats de l’Université libre de Bruxelles (ULB) et de l’Université catholique de Louvain (UCL) s’est poursuivie ce mardi. Depuis jeudi dernier, des étudiants protestent ainsi contre la hausse du montant des droits d’inscription pour les étudiants internationaux hors Union européenne. Mais, ce mardi soir, les autorités de l’UCL ont refusé l’acheminement d’un sac de nourriture, a dénoncé à l’agence Belga Merlin Gevers, membre du bureau de la Fédération des étudiants francophones (FEF). “Les autorités de l’UCL refusent l’acheminement du sac de nourriture qui était prévu pour ce soir. Ils jouent une stratégie d’épuisement des étudiants pour qu’ils décident de partir”, s’indigne Merlin Gevers. Quelque 330 étudiants de l’UCL et 6.000 sur l’ensemble des universités belges francophones sont concernés par la hausse du minerval, souligne-t-il, pour montrer que le problème qu’il dénonce avec la FEF et plusieurs organisations étudiantes n’est pas anodin.
Le coût moyen d’une année de formation à l’université représente approximativement 10.000 euros. Les étudiants belges, les étudiants européens et les étudiants issus d’un des 48 pays les moins développés paient 835 euros de droits d’inscription par an, le solde étant financé par les pouvoirs publics. Les autres étudiants internationaux payent 4.175 euros la première année d’un cycle et ensuite, en cas de réussite, 835 euros.
Auparavant, il existait une catégorie intermédiaire pour les étudiants des pays en voie de développement, avec un minerval de 2.758 euros.

Partager l'article

25 avril 2017 - 22h20