Mexique: l'opposition exhorte le président Nieto à annuler son voyage à Washington

Plusieurs personnalités de l’opposition mexicaine ont exhorté mercredi le président Enrique Pena Nieto à annuler sa rencontre avec Donald Trump afin de protester contre le projet de mur à la frontière que paierait le Mexique. “L’annonce de la construction du mur de @realDonaldTrump avant la visite d’@EPN (Pena Nieto) est un affront au Mexique” a écrit sur Twitter Margarita Zavala, potentielle candidate du parti conservateur (PAN) à l’élection présidentielle de 2018.
“La visite doit être remise en cause”, a ajouté Mme Zavala, quelques heures avant l’annonce officielle du président américain, l’agrémentant d’un hashtag en espagnol : “Non au mur”.
Donald Trump a signé mercredi un décret lançant le projet de construction d’un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, la promesse la plus emblématique de sa campagne.
Cette décision intervient au moment où les ministres mexicains des Affaires étrangères et de l’Economie se trouvent à Washington pour préparer une rencontre entre le président américain et son homologue mexicain prévue pour le 31 janvier.
Le porte-parole du président Pena Nieto, n’a pour l’heure pas voulu réagir à l’annonce de M. Trump.
Le sénateur Armando Rios Piter, du Parti de la révolution démocratique (PRD, gauche), a estimé que le lancement du projet de mur était un “acte hostile” devant convaincre le chef de l’Etat mexicain d’annuler son voyage aux Etats-Unis.
En dépit de la disposition du gouvernement mexicain à ouvrir des négociations, “les conditions ne sont pas réunies” pour renégocier le traité de libre-échange nord-américain (Aléna), a-t-il estimé.
Le ministre mexicain de l’Economie Ildefonso Guajardo a averti mardi que son pays pourrait se retirer du traité de libre-échange si les négociations portaient atteinte aux intérêts du Mexique.

Partager l'article

25 janvier 2017 - 22h45