Mexique: la démission de l'ex-ministre de l'Economie liée à la visite de Trump

Le président mexicain, Enrique Pena Nieto, a reconnu pour la première fois jeudi que la démission de l’ancien ministre de l’Economie, Luis Videgaray, était liée à la venue de Donald Trump à Mexico. Videgaray, l’un des plus proches conseillers de Pena Nieto, avait présenté sa démission le 7 septembre, une semaine après la venue au Mexique du candidat républicain à la Maison Blanche qui avait qualifié les Mexicains de « violeurs » durant sa campagne.
L’ancien ministre a été « très fragilisé » du fait « qu’il s’était impliqué dans l’accord avec l’équipe de campagne du candidat Trump », a indiqué le président lors d’une interview radio diffusée jeudi.
Videgaray a été remplacé par José Antonio Meade, un ancien ministre des Affaires étrangères, jusqu’alors ministre du Développement social, qui a présenté un plan de réduction budgétaire pour faire face à la chute du prix du pétrole et l’augmentation de la dette interne mexicaine.
Le président mexicain a reconnu mardi sur Radio Formula que la décision de recevoir Trump avait « peut-être » été précipitée.
Elle avait déclenché de vives critiques au Mexique, beaucoup reprochant à Pena Nieto de n’avoir pas condamné avec force les propos de campagne du magnat new-yorkais lors d’une conférence de presse commune.
Selon un sondage publié mercredi, la venue à Mexico de Trump est perçue par les Mexicains comme « la plus grande erreur » du président Pena Nieto depuis son entrée en fonction.
L’enquête réalisée début septembre auprès de 1.000 personnes par GEA-ISA montre que 69% des Mexicains désapprouvent l’action du président, contre seulement 26% de satisfaits.

Partager l'article

22 septembre 2016 - 21h50