Message "Urbi et orbi": le pape appelle à la fin de la guerre en Syrie

Le pape François a appelé dimanche à la fin de la guerre en Syrie et à une « nouvelle page de l’histoire » israélo-palestinienne, lors de son message de Noël « Urbi et orbi », marqué également par la vague d’attentats djihadistes en Europe. « Il est temps que les armes se taisent définitivement et que la communauté internationale s’emploie activement pour qu’on arrive à une solution négociée » en Syrie, a déclaré au Vatican le chef spirituel de 1,2 milliard de catholiques.

Dans ce pays, où le régime syrien soutenu par la Russie vient de reprendre par la force le contrôle d’Alep, « trop de sang a été versé », a souligné le souverain pontife à propos du conflit vieux de plus de cinq ans. « Surtout dans la ville d’Alep, théâtre ces dernières semaines d’une des batailles les plus atroces, il est plus que jamais urgent qu’assistance et réconfort soient garantis à la population civile à bout de forces, en respectant le droit humanitaire ».

Devant des dizaines de milliers de fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre de Rome, le pape argentin, 80 ans, a aussi lors de son message « Urbi et orbi » (« à la ville et au monde ») espéré « la paix » en Terre Sainte. « Qu’Israéliens et Palestiniens aient le courage et la détermination d’écrire une nouvelle page de l’histoire, où haine et vengeance cèdent la place à la volonté de construire ensemble un avenir de compréhension réciproque et d’harmonie », a-t-il ajouté.

Partager l'article

25 décembre 2016 - 12h45