facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Maroc: les islamistes en passe de remporter les législatives pour un second mandat

Aux affaires depuis 2011, les islamistes étaient en passe de remporter les élections législatives de vendredi au Maroc, et d’être ainsi reconduits pour un second mandat de cinq ans à la tête du gouvernement. Au terme d’une journée de vote sans incident majeur, mais marquée par une forte abstention et des accusations de fraudes, le Parti justice et développement (PJD) a obtenu 99 sièges, selon des résultats provisoires annoncés dans la nuit.
Son principal rival et ennemi intime, le Parti authenticité et modernité (PAM, formation libérale fondé en 2008 par un proche conseiller du roi Mohammed VI et dirigé par Ilyas El Omari), qui se présentait comme un rempart « moderniste » contre « l’islamisation rampante », emporte 80 députés.
L’Istiqlal, le parti historique de la lutte pour l’indépendance, arrive en troisième position avec 31 sièges, juste devant le Rassemblement national des indépendants (RNI), qui obtient 30 sièges.
Le taux de participation s’est élevé à 43%, soit plus de 6 millions de votants (sur une population de 34 millions) selon les chiffres donnés dans la nuit par le ministre de l’Intérieur, Mohammed Hassad, après le dépouillement de 90% des bulletins.
Le PJD dispose donc d’une confortable avance sur le PAM, et était ainsi sur le point de réussir son pari d’un deuxième mandat à la tête du gouvernement de coalition pour « continuer la réforme », comme il n’a cessé de le clamer pendant toute la campagne.
En 2011, le PJD avait remporté une victoire historique, quelques mois après une révision constitutionnelle menée par Mohammed VI pour calmer le « mouvement du 20 février », la version marocaine du Printemps arabe.
Parfois comparé aux Frères musulmans égyptiens (une comparaison qu’il récuse), le PJD est aujourd’hui la seule formation islamiste encore à la tête d’un gouvernement dans le monde arabe.
Au terme de cette journée de vote, il conforte sa position dominante sur l’échiquier politique marocain, où le roi, chef de l’Etat et « commandeur des croyants », reste néanmoins le seul décideur sur les questions stratégiques (l’international, la sécurité et l’économie).

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 juin 2017 L'ancien champion du monde Alvaro Arbeloa range ses crampons

L’Espagnol Alvaro Arbeloa, 34 ans, a annoncé la fin de sa carrière de joueur, samedi, dans un entretien au quotidien Marca. Arbeloa, champion du monde avec l’Espagne en 2010, a porté les couleurs de West Ham lors de la saison à peine écoulée. « Le moment de d lire plus

Belga

24 juin 2017 DéFI portera plainte auprès du Conseil de l'Europe contre la décision de Homans

Le parti amarante annonce dans un communiqué samedi qu’il adressera une plainte auprès du Conseil de l’Europe contre la décision de la ministre flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans (N-VA). Celle-ci a annulé vendredi les décisions de cinq commun lire plus

Belga

24 juin 2017 Les Etats-Unis suppriment le poste d'envoyé en Afghanistan et au Pakistan

L’envoyée spéciale des Etats-Unis en Afghanistan et au Pakistan a démissionné vendredi et personne n’a été nommé pour la remplacer, au moment même où l’armée américaine se prépare à déployer des milliers lire plus

Belga

24 juin 2017 Communes à facilités – Wezembeek-Oppem se joindra à un recours au Conseil d'Etat contre la décision de Homans

Le bourgmestre de Wezembeek-Oppem, Frédéric Petit, a annoncé samedi que sa commune s’associera à un recours au Conseil d’Etat contre la décision de la ministre flamande des Affaires intérieure d’annuler les décisions des communes à facilit lire plus

Belga

24 juin 2017 Obama et sa famille en vacances à Bali

Barack Obama passe des vacances en famille en Indonésie, où il est arrivé à Bali et se rendra à Jakarta, la ville où il a passé une partie de son enfance, ont indiqué les autorités samedi. L’ancien président, habillé de fa lire plus

Belga

24 juin 2017 Le SNI demande la fin des contrôles de boîtes noires auprès des boulangers et bouchers

Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) demande au gouvernement fédéral de « cesser les contrôles et la distribution éventuelle d’amendes auprès des boulangers et bouchers qui devraient en principe avoir une caisse enregistreuse, tant que les flexi-jobs n’o lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/