facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Maroc: les islamistes en passe de remporter les législatives pour un second mandat

Aux affaires depuis 2011, les islamistes étaient en passe de remporter les élections législatives de vendredi au Maroc, et d’être ainsi reconduits pour un second mandat de cinq ans à la tête du gouvernement. Au terme d’une journée de vote sans incident majeur, mais marquée par une forte abstention et des accusations de fraudes, le Parti justice et développement (PJD) a obtenu 99 sièges, selon des résultats provisoires annoncés dans la nuit.
Son principal rival et ennemi intime, le Parti authenticité et modernité (PAM, formation libérale fondé en 2008 par un proche conseiller du roi Mohammed VI et dirigé par Ilyas El Omari), qui se présentait comme un rempart « moderniste » contre « l’islamisation rampante », emporte 80 députés.
L’Istiqlal, le parti historique de la lutte pour l’indépendance, arrive en troisième position avec 31 sièges, juste devant le Rassemblement national des indépendants (RNI), qui obtient 30 sièges.
Le taux de participation s’est élevé à 43%, soit plus de 6 millions de votants (sur une population de 34 millions) selon les chiffres donnés dans la nuit par le ministre de l’Intérieur, Mohammed Hassad, après le dépouillement de 90% des bulletins.
Le PJD dispose donc d’une confortable avance sur le PAM, et était ainsi sur le point de réussir son pari d’un deuxième mandat à la tête du gouvernement de coalition pour « continuer la réforme », comme il n’a cessé de le clamer pendant toute la campagne.
En 2011, le PJD avait remporté une victoire historique, quelques mois après une révision constitutionnelle menée par Mohammed VI pour calmer le « mouvement du 20 février », la version marocaine du Printemps arabe.
Parfois comparé aux Frères musulmans égyptiens (une comparaison qu’il récuse), le PJD est aujourd’hui la seule formation islamiste encore à la tête d’un gouvernement dans le monde arabe.
Au terme de cette journée de vote, il conforte sa position dominante sur l’échiquier politique marocain, où le roi, chef de l’Etat et « commandeur des croyants », reste néanmoins le seul décideur sur les questions stratégiques (l’international, la sécurité et l’économie).

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

20 février 2017 Des scientifiques manifestent contre Donald Trump et son administration

Quelques centaines de scientifiques et d’environnementalistes ont manifesté dimanche à Boston pour protester contre Donald Trump et son administration qu’ils perçoivent comme une grave menace contre la science et la recherche. Ces scientifiques, dont certains portaient une blous lire plus

Belga

20 février 2017 Colombie: une explosion criminelle près des arènes fait 26 blessés

Au moins 26 personnes, pour la plupart des policiers, ont été blessées dimanche dans une explosion criminelle près des arènes de Bogota, où des corridas controversées ont repris en janvier après quatre ans d’interruption, selon les autorit lire plus

Belga

20 février 2017 Un plan parallèle de paix pour l'Ukraine remis à Trump, selon un journal

L’avocat personnel du président américain Donald Trump lui a remis un projet de plan de paix pour l’Ukraine élaboré par des personnes qui ne sont pas des diplomates, a affirmé dimanche le New York Times. D’après le quotidien, ce plan a été tran lire plus

Belga

20 février 2017 La justice néo-zélandaise valide en appel l'extradition de Kim Dotcom vers les Etats-Unis

La Haute cour de Nouvelle-Zélande a donné lundi son feu vert à l’extradition vers les Etats-Unis du fondateur du site de téléchargement Megaupload Kim Dotcom, accusé par Washington d’avoir été l’architecte de pillages en ligne massifs. Mais les lire plus

Belga

20 février 2017 Assassinat de Kim: la Malaisie rappelle son ambassadeur en Corée du Nord

La Malaisie a convoqué lundi l’ambassadeur de Corée du Nord à Kuala Lumpur et rappelé le sien à Pyongyang, sur fond de tension après l’assassinat du demi-frère en exil du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, a annoncé le ministère d lire plus

Belga

20 février 2017 Equateur: ballottage entre les candidats socialiste et conservateur

Le socialiste Lenin Moreno, candidat du parti au pouvoir, était en ballottage dimanche face à son adversaire de droite, Guillermo Lasso, à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle en Equateur, selon les premiers résultats partiels officiels. L’ex lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/