Manifestation à Jérusalem contre l'occupation

Plusieurs centaines de manifestants, en grande majorité juifs israéliens, ont défilé samedi soir à Jérusalem pour dénoncer l’occupation depuis cinquante ans des territoires palestiniens, selon des estimations de la police. Les organisateurs et des journalistes sur place ont évalué à quelque 2.000 le nombre de participants qui ont marché de Jérusalem-ouest à la porte de Jaffa dans la Vieille ville où une estrade bordée de drapeaux israéliens et palestiniens a été dressée.
« Juifs et arabes, nous ne sommes pas ennemis », « non à un gouvernement d’annexion » « Paix et justice sociale », scandait la foule en hébreu et en arabe.
La manifestation était organisée à l’appel du parti laïc d’opposition de gauche Meretz, de la Liste arabe unie qui regroupe des formations arabes israéliennes au Parlement ainsi que d’ONG hostiles à l’occupation par Israël des territoires palestiniens.
Elle intervient à un moment où les formations prônant la création d’un Etat palestinien et l’arrêt de la colonisation ont de plus en plus de difficulté à faire entendre leur voix auprès de l’opinion publique israélienne face au gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu considéré comme le plus à droite de l’histoire du pays.
Le défilé a eu lieu sans incident, selon la police, malgré une certaine tension à Jérusalem, où un jeune Palestinien de Cisjordanie occupée a blessé samedi à coups de couteau trois Israéliens avant d’être abattu près de la porte de Damas dans la Vieille ville.

Partager l'article

01 avril 2017 - 22h10