Lumière ! ou la naissance du cinéma en 108 courts métrages

“Lumière ! L’aventure commence”, ce sont 108 courts métrages, les premiers de l’histoire du cinéma. Un témoignage exceptionnel sur la France du 19e siècle qui aura attendu plus de cent ans pour retrouver, mercredi, le chemin des salles obscures. En 1895, les frères Lumière inventent le cinématographe. Après quelques essais, Louis pose son instrument en face de l’usine familiale de Lyon et tourne la fameuse “Sortie d’usine”. Le grand public connaît aussi “L’Arrivée d’un train à La Ciotat” qui fait sensation à l’époque, le public pensant que la locomotive allait sortir de l’écran. Un des premiers films de l’histoire, pas le tout premier contrairement à la légende populaire.

Mais l’oeuvre des frères ne s’arrête pas là. Entre 1895 et 1905, Louis et ses opérateurs ont tourné plus de 1.400 films de 50 secondes chacun. Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes et directeur de l’Institut Lumière de Lyon, en a sélectionné 108.

“C’est un événement considérable de voir les films de Lumière retrouver le chemin des salle de cinéma”, souligne-t-il lors d’une avant-première à Cannes.

Défenseur infatigable du patrimoine sur grand écran, il organise depuis 2009 à Lyon le Festival Lumière, où il fait la part belle aux classiques restaurés. Et ne manque jamais une occasion de montrer un film Lumière : les acrobates de la famille Kremo et leurs improbables lancers d’enfants avaient fait hurler de rire Catherine Deneuve, honorée à Lyon en octobre.

Pour Thierry Frémaux, dont le commentaire accompagnant le film s’écoute comme une histoire au coin du lit, “Lumière !” est un aboutissement.

“C’est très poétique, plein d’émotion (…) On oppose souvent Lumière et Méliès, Lumière qui serait le documentaire et Méliès du côté de la fiction, mais ce n’est pas ça du tout. Lumière, c’est déjà une école du regard, l’école de l’enregistrement du monde. Et le monde est beau ! Et devant une caméra, ces images en noir et blanc restaurées d’une façon sublime, c’est encore plus beau !”, s’enthousiasme-t-il.

Partager l'article

20 janvier 2017 - 09h25