Louvre: l'assaillant soupçonné d'avoir tweeté avant l'attaque

L’agresseur des militaires vendredi à Paris est soupçonné d’avoir tweeté avant l’attaque au carrousel du Louvre, faisant notamment référence au groupe Etat islamique, « aux frères en Syrie et aux combattants du monde entier », a-t-on appris de sources proches de l’enquête. Selon une source proche de l’enquête, ces tweets proviendraient d' »un compte twitter dont le titulaire pourrait être l’auteur », sans que les enquêteurs puissent l’établir formellement à ce stade.
Les exploitations sont toujours en cours sur le téléphone portable Iphone 7 et l’Ipad appartenant à l’agresseur, dont l’identité reste à confirmer.
Sur ce compte ouvert au nom d’Abdallah El-Hamahmy, plusieurs tweets en arabe ont été publiés vendredi, quelques minutes avant l’attaque, a constaté l’AFP. L’un à 09H31 (08h31 GMT): « Au nom d’Allah (…) pour nos frères en Syrie et les combattants du monde entier ». Puis une minute plus tard, un autre tweet, faisant référence au groupe djihadiste Etat islamique.
Au moins dix tweets ont été envoyés entre 09h34 (08h34 GMT) et 09h27 (08h27 GMT) par le titulaire du compte alors que l’attaque du Louvre a commencé à 09h50 (08h50 GMT). Le titulaire du compte y fait également état d’un voyage Dubaï-Paris le 26 janvier, ce qui correspond au voyage effectué par le suspect. Ce compte était toujours accessible dans la nuit de vendredi à samedi, a constaté l’AFP.
L’identité de l’assaillant n’était toujours pas « formellement établie » vendredi soir mais les enquêteurs pensent avoir identifié l’auteur de l’attaque « terroriste » menée vendredi à la machette contre des militaires au Carrousel du Louvre à Paris, avant d’être grièvement blessé: ils soupçonnent le suspect arrêté d’être un Egyptien de 29 ans, arrivé en France il y a une semaine.
Le pronostic vital de l’assaillant est « très engagé », a affirmé vendredi soir le procureur François Molis lors de sa conférence de presse. « Son état était stabilisé », a indiqué quelques heures plus tard une source proche du dossier.

Partager l'article

04 février 2017 - 01h35