L'opéra de Montréal va revisiter "The Wall" de Pink Floyd

Conforme à sa réputation de bousculer les classiques, et après les Verdi, Mozart ou Poulenc, l’opéra de Montréal a mis au menu de sa prochaine saison “The Wall”, le célèbre opéra rock du groupe Pink Floyd. Jeudi à Montréal, Roger Waters, l’un des auteurs avec David Gilmour du double album, est venu en personne parrainer cette programmation inédite de l’opéra dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal.

Si c’est à Montréal il y a 40 ans qu’il a eu l’idée de cet album finalement sorti en 1979, Roger Waters a reconnu en conférence de presse avoir d’abord pris avec un peu de dédain la proposition de l’opéra de Montréal.

Mais les promoteurs du projet ont été “extrêmement persuasifs”, a expliqué Roger Waters échaudé jusqu’ici par des expériences “généralement désastreuses de collaboration entre les mondes du rock et de la musique symphonique”.

Mais après avoir entendu quelques extraits de l’adaptation, Roger Waters a “été très ému” et a assuré aborder “le projet avec beaucoup d’enthousiasme”. Pour le spectacle “Another Brick In The Wall”, reprenant le titre du célèbre morceau de l’album, l’opéra de Montréal a engagé le baryton Etienne Dupuis pour le rôle de Pink, la rock star déchue.

C’est le compositeur Julien Bilodeau, à peine plus âgé que l’oeuvre des Pink Floyd, qui composera la nouvelle vision lyrique. “Dominic Champagne mettra en scène ce monument de la musique des années 80 et Alain Trudel sera à la tête de l’Orchestre Métropolitain”, a annoncé la direction de l’opéra de Montréal.

“C’est un grand honneur d’accueillir Roger Waters à Montréal. Ce projet crée une rencontre des genres et ose les collaborations inédites”, a indiqué Gilbert Rozon, commissaire aux célébrations du 375e anniversaire de l’agglomération québécoise. “Another Brick In The Wall” sera interprété sept soirs entre le 11 et le 24 mars 2017.

Partager l'article

04 mars 2016 - 07h30