facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

L'OMS s'inquiète de la ségrégation envers les personnes âgées L'OMS s'inquiète de la ségrégation envers les personnes âgées

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’inquiète de la ségrégation exercée envers les personnes âgées, soulignant qu’elle a des conséquences significatives sur leur santé mentale et physique, selon un rapport publié jeudi. « Il est temps de cesser de vouloir identifier les gens en fonction de leur âge, et cela aboutira à des sociétés plus prospères, plus équitables et en meilleur santé », a déclaré, lors d’une conférence de presse à Genève, John Beard, en charge à l’OMS des problèmes liés aux personnes âgées.

Dans son « Rapport mondial sur le vieillissement et la santé », l’OMS cite les résultats d’un sondage réalisé auprès de 83.000 personnes (adultes de plus de 18 ans) dans 57 pays. À la question: « pensez-vous que les personnes âgés sont suffisamment respectées de nos jours? », 60% des personnes interrogées ont répondu non, avec des pourcentages particulièrement élevés dans les pays à hauts revenus.

Ce sondage montre « que l’âgisme est quelque chose de très répandu », a souligné M. Beard, qui estime que les personnes âgées ne devraient pas être contraintes de prendre leur retraite. « La société bénéficiera de ses personnes âgées si nous vieillissons en meilleure santé », a renchéri Alana Officer, une autre responsable de l’OMS.

Les personnes âgées qui ressentent qu’elles sont un fardeau risquent la dépression et l’isolement, avance le rapport.

Une étude récente a montré, selon l’OMS, que les personnes âgées qui sont dans un état d’esprit négatif, vivent en moyenne 7,5 ans de moins que les personnes positives.

« Luttons contre l’âgisme », c’est-à-dire « la ségrégation et la discrimination envers une personne en raison de son âge », sera le mot d’ordre de la Journée internationale des personnes âgées célébrée le 1er octobre par l’OMS.

Le nombre de sexagénaires, et plus, va doubler d’ici 2025 et atteindra plus de 2 milliards de personnes d’ici plus de 30 ans. En 2050, une personne sur 5 aura plus de 60 ans, et 80% d’entre elles auront des revenus faibles ou moyens. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’inquiète de la ségrégation exercée envers les personnes âgées, soulignant qu’elle a des conséquences significatives sur leur santé mentale et physique, selon un rapport publié jeudi. « Il est temps de cesser de vouloir identifier les gens en fonction de leur âge, et cela aboutira à des sociétés plus prospères, plus équitables et en meilleur santé », a déclaré, lors d’une conférence de presse à Genève, John Beard, en charge à l’OMS des problèmes liés aux personnes âgées.

Dans son « Rapport mondial sur le vieillissement et la santé », l’OMS cite les résultats d’un sondage réalisé auprès de 83.000 personnes (adultes de plus de 18 ans) dans 57 pays. À la question: « pensez-vous que les personnes âgés sont suffisamment respectées de nos jours? », 60% des personnes interrogées ont répondu non, avec des pourcentages particulièrement élevés dans les pays à hauts revenus.

Ce sondage montre « que l’âgisme est quelque chose de très répandu », a souligné M. Beard, qui estime que les personnes âgées ne devraient pas être contraintes de prendre leur retraite. « La société bénéficiera de ses personnes âgées si nous vieillissons en meilleure santé », a renchéri Alana Officer, une autre responsable de l’OMS.

Les personnes âgées qui ressentent qu’elles sont un fardeau risquent la dépression et l’isolement, avance le rapport.

Une étude récente a montré, selon l’OMS, que les personnes âgées qui sont dans un état d’esprit négatif, vivent en moyenne 7,5 ans de moins que les personnes positives.

« Luttons contre l’âgisme », c’est-à-dire « la ségrégation et la discrimination envers une personne en raison de son âge », sera le mot d’ordre de la Journée internationale des personnes âgées célébrée le 1er octobre par l’OMS.

Le nombre de sexagénaires, et plus, va doubler d’ici 2025 et atteindra plus de 2 milliards de personnes d’ici plus de 30 ans. En 2050, une personne sur 5 aura plus de 60 ans, et 80% d’entre elles auront des revenus faibles ou moyens.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

29 mars 2017 Après 20 ans de résistance, la Fédération Wallonie-Bruxelles se dote d'un examen d'entrée

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mercredi soir un avant-projet de décret instaurant, dès la rentrée académique prochaine, un examen d’entrée aux études de médecine et de dentisterie dans les facult lire plus

Belga

29 mars 2017 Climat: aucune décision à ce stade sur l'accord de Paris

La Maison Blanche n’a pris aucune décision à ce stade sur l’accord de Paris sur le climat, signé fin 2015 par plus de 190 pays dont les Etats-Unis, mais ouvertement critiqué par Donald Trump durant la campagne. « L’accord de Paris est toujours en cours de discussion au sei lire plus

Belga

29 mars 2017 Le PS dégringole mais reste le premier parti à Liège, selon un sondage

A la suite de l’affaire Publifin, le PS enregistrerait une baisse de 15 points de pourcentage si les élections communales devaient avoir lieu demain, selon le Grand Baromètre Le Soir-RTL-Ipsos publié mercredi soir. Le parti socialiste du bourgmestre Willy Demeyer resterait toute lire plus

Belga

29 mars 2017 Coup d'oeil dans le rétro pour les 20 ans du Brussels Short Film Festival

Pour ses 20 ans, le Brussels Short Film Festival proposera une programmation qui offrira un condensé de deux décennies de courts métrages, ont fait savoir mercredi les organisateurs lors d’une conférence de presse. L’événement se déroulera du 27 avril lire plus

Belga

29 mars 2017 La FGTB dénonce le report des mesures en matière de crédit-temps

La FGTB a dénoncé mercredi le report de l’entrée en vigueur de deux mesures sociales. Elle en impute la faute aux mésententes au sein du gouvernement fédéral sur des économies à réaliser. Des nouvelles règles sur le crédit- lire plus

Belga

29 mars 2017 Les eurodéputés fixent leurs conditions pour approuver un accord de retrait du Royaume-Uni

Une proposition de résolution exposant les conditions pour une approbation par le Parlement européen de tout accord de retrait avec le Royaume-Uni a été approuvée mercredi lors de la conférence des présidents. Le texte soutenu par quatre groupes polit lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/