Loisirs aquatiques: les femmes pourront se baigner seins nus dans les eaux genevoises

A Genève, les femmes pourront désormais, tout comme les hommes, nager seins nus dans le lac Léman, le Rhône et les rivières. A la suite d’une pétition dénonçant l’excès de zèle de la police municipale, le gouvernement local a modifié le règlement sur les bains publics qui datait de 1929 pour le (re)mettre au goût du jour. “Nous abaissons nos principes moraux concernant le haut du corps”, a déclaré mercredi devant les médias le président du Conseil d’Etat, François Longchamp. “On enlève le haut mais pas le bas”, a précisé, amusé, son collègue Antonio Hodgers.

Le règlement sur les bains publics du 12 avril 1929 interdit de se baigner dans le lac Léman, le Rhône et les rivières “sans être vêtu d’un costume ou caleçon de bain approprié à chaque sexe”. Sur cette base, des agents de la police municipale ont voulu infliger des amendes à des femmes qui se baignaient seins nus dans le Rhône.

Ce règlement ne concerne toutefois pas les piscines.

Une pétition, signée par un groupe important de personnes, 233 en tout, dénonçait un texte non seulement sexiste mais également absurde, selon ses signataires, qui font remarquer que rien n’interdit aux femmes de bronzer torse nu aux “abords” des eaux cantonales. Une fois ans l’eau, en revanche, le “topless” était proscrit pour les nageuses.

Aménagées, les rives du Rhône sont un lieu de détente très prisé en été. Selon la pétition, au moins deux femmes ont été menacées d’être verbalisées en juillet 2016.

Partager l'article

05 avril 2017 - 19h05