L'immunité parlementaire de Christian Van Eyken a été une nouvelle fois levée

Le parlement flamand a une nouvelle fois levé l’immunité parlementaire du député francophone Christian Van Eyken (UF), inculpé d’un assassinat que celui-ci est venu une nouvelle fois se défendre d’avoir commis.
Le nouvelle demande d’immunité parlementaire le concernant était juridiquement nécessaire pour permettre son renvoi devant le tribunal correctionnel que réclame le parquet dans le cadre de l’assassinat de Marc Dellea. Christian Van Eyken et sa collaboratrice Sylvia B. sont tous les deux inculpés pour l’assassinat du mari de cette dernière.
Début 2016, le parlement flamand avait décidé de lever une première fois l’immunité parlementaire de M. Van Eyken dans le cadre de cette enquête.
Marc Dellea, âgé de 45 ans, avait été retrouvé mort le 8 juillet 2014 dans son appartement à Laeken. Il avait reçu une balle dans la tête. Sylvia B., l’épouse de la victime, avait été arrêtée seule dans un premier temps. Le nom du député est ensuite apparu dans le dossier et M. Van Eyken a été inculpé à son tour. Sylvia B. et la victime étaient en effet sur le point de divorcer et la collaboratrice entretenait une liaison avec le député.
Quelques mois plus tard, Christian Van Eyken a vu son immunité parlementaire levée une deuxième fois, pour une affaire de faits d’escroquerie et de faux. L’audience pour ce procès est prévue le 24 avril prochain.
Le député a toujours clamé son innocence dans le dossier de l’assassinat de Marc Dellea.
“Je suis accusé d’assassinat parce que j’ai quitté l’immeuble en question à 1h00. Il y a dans le dossier une attestation du médecin légiste disant que l’assassinat a été commis à 21h00 le même jour, soit vingt heures plus tard”, a affirmé mercredi Christian Van Eyken, devant ses pairs, réunis en séance plénière.
M. Van Eyken a lui-même demandé au parlement flamand de lever son immunité pour être renvoyé devant le tribunal correctionnel, “une dernière étape difficile, mais une première étape sur le chemin du rétablissement de mon honneur”, a-t-il conclu.

Partager l'article

15 février 2017 - 20h25