Ligue des Champions – L'Atletico Madrid se qualifie pour la finale malgré sa défaite au Bayern

L’Atletico Madrid s’est incliné (2-1) au Bayern Munich, mardi soir lors du match retour des demi-finales de la Ligue des Champions de football. Les hommes de Diego Simeone se sont cependant qualifiés pour la finale, forts de leur succès lors de la première manche (1-0). De retour d’une blessure à la cheville, Yannick Carrasco est monté à la mi-temps. Obligé de vaincre à tout prix suite à sa défaite à Vicente Calderon (1-0), le Bayern Munich a commencé la rencontre pied au plancher. Etouffant son adversaire, l’équipe de Pep Guardiola a mis Jan Oblak à contribution à plusieurs reprises. Le gardien des “Colchoneros” a ainsi pu s’illustrer sur des tentatives de Vidal (20e), Lewandowski (20e) et Ribéry (24e).
Les Munichois ont débloqué la situation sur coup franc, provoqué par David Alaba. Depuis l’abord de la surface, l’envoi de Xabi Alonso a été dévié par la jambe de Gimenez dans les filets d’Oblak (1-0, 31e). Dans la foulée, le même Gimenez a été coupable d’une grossière faute dans la surface sur Javi Martinez, obligeant l’arbitre à désigner le point de penalty. Mais Thomas Müller n’est pas parvenu à le convertir, la faute à un Jan Oblak des grands soirs (34e).
De retour des vestiaires, le Bayern a continué à pousser, mais l’entrée de Yannick Carrasco à la pause a permis aux Madrilènes de se montrer dangereux en contre. Comme souvent, il n’aura pas fallu beaucoup d’occasions à l’Atletico pour marquer. Fernando Torres a lancé Antoine Griezmann dans l’axe. En duel face à Neuer, le Français a trompé l’Allemand d’une frappe du gauche pleine de sang froid (1-1, 54e). Le Bayern, éliminé ces deux dernières années en demi-finales de la Ligue des Champions par le FC Barcelone et le Real Madrid, ne s’est pas laissé faire. Un centre d’Alaba a trouvé Vidal au deuxième poteau qui a remisé pour Robert Lewandowski, lequel ne s’est pas fait prier pour relancer les Bavarois (2-1, 74e).
Alors que le Bayern poussait, l’Atletico a bénéficié d’un pénalty pour une faute pourtant commise à l’extérieur du rectangle par Javi Martinez sur Fernando Torres qui a pris ses responsabilités. Mais Manuel Neuer a repoussé la tentative de l’ancien joueur de Liverpool et de Chelsea (84e).
Jan Oblak a encore réalisé une parade de grande classe sur une tentative de David Alaba (88e). Malgré une incroyable pression finale du Bayern Munich, l’Atletico s’est qualifié pour la troisième finale de la Ligue des Champions de son histoire. Pep Guardiola, qui quittera le club en fin de saison, n’aura jamais réussi à décrocher la Coupe aux grandes oreilles avec le Bayern.
Mercredi, le Real Madrid accueillera Manchester City à Bernabeu après le match nul et vierge à l’aller (0-0).
En cas de qualification du Real, une nouvelle finale 100% madrilène pourrait se dérouler le 28 mai prochain à Milan. Il y a deux ans à l’Estadio da Luz de Lisbonne, les “Merengue” l’avaient emporté 4-1 après prolongations.

Partager l'article

03 mai 2016 - 23h35