facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Ligue 1 – Deux mois de prison ferme pour le défenseur du Paris Saint-Germain Serge Aurier

L’arrière-droit international ivoirien du Paris Saint-Germain Serge Aurier, concurrent à ce poste du Diable Rouge Thomas Meunier, a été condamné à deux mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris lundi. Il comparaissait pour violences sur personne dépositaire de l’ordre public survenue lors d’une altercation avec des policiers à la sortie d’une boîte de nuit parisienne le 30 mai dernier. Aurier, 23 ans, est également condamné à verser 300 euros pour dommages corporels, et 300 euros pour dommages moraux, ainsi qu’à 1500 euros de frais de justice. Sa condamnation qualifiée « d’aménageable » n’ayant pas été assortie d’un mandat de dépôt à l’audience, rien n’empêche au plan judiciaire le joueur, qui n’ira de toute façon pas en prison, de disputer son prochain match en Ligue des champions mercredi en Bulgarie sur la pelouse de Ludogorets Razgrad.
Aurier, qui aurait donné des coups de coude à un policier, va faire appel a indiqué son avocate.
A l’énoncé de sa peine, plus forte que les réquisitions du procureur, qui avait demandé deux mois assortis du sursis ou de travaux d’intérêt général, Serge Aurier a accusé le coup, restant un long moment comme pétrifié sur sa chaise.
La sévérité apparente de la sanction peut s’expliquer par le fait que Serge Aurier était sous le coup d’une condamnation de 3 mois de prison avec sursis pour récidive de conduite sans permis, en date du 23 mai 2016.
L’altercation s’était déroulée lors du contrôle de son véhicule, mal garé, au petit matin du 30 mai, à la sortie d’une boîte de nuit de la capitale.
A l’audience, un policier de la BAC (Brigade anticriminalité) qui avait bénéficié d’un jour d’incapacité totale de travail, a expliqué que le joueur avait refusé de sortir de sa Porsche Cayenne aux vitres fumées, puis lui avait asséné un coup de coude au thorax.
Comme lors de l’enquête, le latéral a nié les violences, affirmant avoir été frappé par le policier « en premier ».
Après quelques heures en cellule de dégrisement, il avait déposé une plainte pour violences policières, classée sans suite.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

29 mars 2017 Experts tués en RDC: l'ONU fera tout pour que justice soit rendue

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a confirmé mardi soir que les corps découverts en République démocratique du Congo (RDC) étaient bien ceux de deux experts de l’ONU, assurant que les Nations unies feraient « tout leur possible p lire plus

Belga

29 mars 2017 Totalement paralysé, il réussit à se servir de son bras grâce à des implants cérébraux

Près de dix ans après un accident de vélo, un Américain paralysé à partir des épaules peut à nouveau utiliser son bras et sa main droite pour boire ou manger, grâce à une nouvelle neuroprothèse saluée comme une « premi lire plus

Belga

29 mars 2017 L'aéroport londonien de Stansted bloqué par une manifestation anti-expulsions

La piste d’atterrissage de l’aéroport londonien de Stansted a été temporairement bloquée mardi soir en raison d’une manifestation visant, selon les organisateurs, à empêcher des expulsions vers le Nigeria. Huit vols ont été détourn lire plus

Belga

29 mars 2017 Quatre banques françaises et l'assureur AXA financent la colonisation israélienne

Les quatre premières banques françaises et l’assureur AXA financent la colonisation des Territoires palestiniens par Israël via leurs participations dans des banques et des entreprises israéliennes actives dans les colonies, affirme un rapport de la Fédération lire plus

Belga

29 mars 2017 Scandale d'eau contaminée à Flint: les tuyaux en plomb seront remplacés

Un juge fédéral a approuvé mardi un règlement qui oblige les autorités américaines à payer 97 millions de dollars dans un procès sur la contamination de l’eau potable dans la ville américaine de Flint, exigeant que tous les tuyaux de plo lire plus

Belga

29 mars 2017 USA: des condamnés à mort contestent leur exécution groupée

Des condamnés à mort dans l’Etat américain de l’Arkansas ont saisi la justice mardi pour contester l’avancement et le regroupement de leurs dates d’exécution sur une période de dix jours en avril. « Ce calendrier effréné imposé par l’Etat cause lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/