facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Libye: le gouvernement d'union reçoit l'appui d'importants groupes armés de l'est

Deux importantes forces armées de l’est de la Libye ont annoncé samedi leur ralliement au gouvernement d’union nationale (GNA) soutenu par l’ONU, un appui précieux pour cet exécutif qui peine à asseoir son autorité dans la partie orientale du pays. Installé à Tripoli depuis un peu plus de deux mois, le GNA tente d’unifier la Libye et d’exercer son contrôle sur l’ensemble du pays. Mais il se heurte à l’opposition d’une autorité concurrente basée dans l’est qui dispose de ses propres forces armées –des milices et quelques unités de l’armée nationale libyenne– commandées par le général controversé Khalifa Haftar.
Or, deux importants groupes jusque là loyaux au général Haftar ont décidé de rallier le GNA. Il s’agit de la Force des missions spéciales dans la lutte antiterroriste et d’une brigade des Renseignements militaires.
Les commandants de ces forces armées ont tenu samedi à Benghazi une conférence de presse commune avec le ministre de la Défense désigné du GNA al-Mahdi al-Barghathi pour annoncer leur rapprochement.
Mardi, l’émissaire de l’ONU pour la Libye Martin Kobler avait appelé toutes les forces armées libyennes, celles du gouvernement reconnu internationalement et celles de l’est du pays, à « s’unir » pour vaincre militairement les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) qui sont implantés dans la ville côtière de Syrte.
Dirigé par le Premier ministre désigné Fayez al-Sarraj et reconnu par la communauté internationale, le gouvernement d’union a déjà reçu le soutien des anciennes autorités qui contrôlaient la capitale Tripoli et de milices armées dans l’ouest du pays. La Banque centrale libyenne et la Compagnie nationale pétrolière se sont également ralliées à son autorité.
Les gardes des installations pétrolières dans ce pays riche en or noir reconnaissent aussi son autorité.
Il n’a en revanche toujours pas reçu le vote de confiance du Parlement libyen qui reste lié à l’ancien gouvernement reconnu internationalement basé dans l’est.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 août 2017 ATP Cincinnati – Le tombeur de Goffin, Nick Kyrgios, intraitable face à Nadal, rejoint les demi-finales

L’Australien Nick Kyrgios a créé la sensation en dominant l’Espagnol Rafael Nadal, N.2 mondial, 6-2, 7-5 en quarts de finale du Masters 1000 de Cincinnati, Etats-Unis, épreuve sur surface dure dotée de 4.973.120 dollars, vendredi. L’Australien, 23e mondial, avait é lire plus

Belga

19 août 2017 Liu Xia, la veuve du Nobel chinois Liu Xiaobo, réapparaît dans une vidéo

La veuve du prix Nobel de la paix chinois Liu Xiaobo, décédé le mois dernier, est réapparue dans une vidéo publiée sur internet, un premier signe de vie après des semaines sans nouvelles. Liu Xia, 56 ans, avait été vue pour la derni lire plus

Belga

19 août 2017 Belfius impose la loi du silence à ses clients

Belfius a envoyé un courrier comminatoire à certains de ses clients dont le taux d’intérêt du crédit immobilier est passé en négatif, rapporte Het Laatste Nieuws samedi. Il s’agit des clients disposant d’un contrat à intérêt variabl lire plus

Belga

19 août 2017 Le Fédéral planche sur la vente d'une 2e tranche de BNP

Le gouvernement Michel envisage la vente d’une tranche supplémentaire des actions qu’il détient dans la banque française BNP Paribas, rapportent samedi Le Soir et De Tijd. Le gouvernement a en effet récemment donné son feu vert à la Société f lire plus

Belga

19 août 2017 Les agressions envers des agents de la SNCB repartent à la hausse

Pour la première fois depuis 2010, le nombre d’agression envers le personnel de la SNCB repart à la hausse, avec 238 agressions et durant le premier trimestre 2017, donnant lieu à 592 jours d’incapacité de travail, rapportent les titres Sudpresse et Het Nieuwsblad samedi. lire plus

Belga

19 août 2017 Magnette: "J'ai sous-estimé le sens de l'irresponsabilité politique de B. Lutgen"

« J’ai sous-estimé le sens de l’irresponsabilité politique de Benoît Lutgen (cdH) », affirme samedi l’ancien ministre-président wallon Paul Magnette (PS), dans un entretien accordé à L’Echo. « J’ai été surpris. Et ai sous-estimé le sens de l lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/