L'exposition "Zoos humains" à la Cité Miroir de Liège de samedi jusqu'au 23 décembre

La Cité Miroir de Liège accueille l’exposition « Zoos humains. L’invention du sauvage » dès samedi et jusqu’au 23 décembre 2016. Présentée pour la première fois en Belgique, l’initiative dirigée par la Fondation Lilian Thuram et le groupe de recherche Achac entend « éduquer contre le racisme ». Après avoir conquis la France, l’Allemagne, la Suisse, la Guyane, la Côte d’Ivoire et la Californie, l’exposition s’installe donc à Liège, au coeur de la Cité Miroir. A travers un parcours chronologique et thématique, l’initiative entend dénoncer l’industrie de l’exhibition qui a fasciné plus de 1 milliard 400 millions de visiteurs pendant près de cinq siècles.
Jusqu’en 1958 en Belgique, de telles expositions cherchaient à tracer une frontière et une hiérarchie entre les prétendus « civilisés » et « sauvages ». Prémisses du racisme au temps des grands empires coloniaux, ces constructions intellectuelles marqueraient, aujourd’hui encore, un certain inconscient collectif que « Zoos humains. L’invention du sauvage » entend déconstruire.
« A l’image de Christophe Colomb qui a « découvert l’Amérique », nous grandissons avec l’idée que les choses existent à partir de l’instant où les dominants les trouvent », explique Lilian Thuram. « Il est temps de questionner le grand public pour déconstruire les schémas de domination qui concernent autant les peuples que les rapports hommes-femmes ou les hétérosexuels-homosexuels. C’est cela qui nous a fait tomber dans une économie sociale des discriminations. »
Une première conférence inaugurale de l’exposition a eu lieu vendredi après-midi. Elle a été dirigée par Pascal Blanchard, historien français et chercheur au CNRS en tant que spécialiste du « fait colonial », et par Lilian Thuram, ancien champion de football et créateur de la fondation « Education contre le racisme ».
Entre samedi/demain et le 23 décembre, l’exposition sera accompagnée de différentes conférences et projections de films et documentaires qui aborderont la grande question de la discrimination, des stéréotypes et de toutes les formes de racisme. Toutes ces initiatives sont accessibles pour 5 euros (tarif réduit à 3 euros).

Partager l'article

16 septembre 2016 - 15h50