Les villes belges patrimoine mondial unissent leurs énergies à travers une association

Les bourgmestres de Tournai, Bruges et de Bruxelles et les Régions du pays, par l’entremise d’un représentant ont officialisé lundi la création de l’Association des Villes belges du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Objectif de l’initiative, lancée par l’échevin du Patrimoine de la Ville de Bruxelles, Geoffroy Coomans de Brachène (MR): réunir les politiques et gestionnaires de biens et villes belges inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO afin de constituer un réseau des villes belges du patrimoine étendu au patrimoine culturel immatériel de l’humanité; optimiser la coopération et l’expertise en la matière; et promouvoir la valeur exceptionnelle de ce patrimoine auprès du grand public. Sont dans le viseur pour les prochains mois, la création d’un site web et d’une brochure dédiés aux 65 sites belges repris au patrimoine mondial, et une participation active à la journée du patrimoine mondial du 18 avril, mais pas nécessairement dès 2017.

Une trentaine de villes belges sont concernés par le classement au patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture en Belgique.

Au stade actuel, Bruxelles, Tournai et Bruges sont parties prenantes à l’association qui s’inspire, selon M. Coomans de Brachène, de l’Organisation des Villes du Patrimoine mondial. Une invitation à l’adhésion a été envoyée à l’ensemble des villes belges disposant d’un patrimoine culturel et naturel reconnu par l’UNESCO, ainsi qu’aux associations qui s’occupent du patrimoine belge sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Partager l'article

30 janvier 2017 - 18h25