Les Segway bannis des quartiers touristiques de Prague

Les Segway, gyropodes électriques à deux roues abondamment utilisés surtout par de jeunes touristes étrangers, sont désormais bannis du coeur historique de Prague à la suite de nombreuses plaintes d’habitants de la capitale tchèque, a annoncé mercredi la mairie. « J’espère que les impressions vécues pendant votre visite de Prague ne seront nullement appauvries sans les balades en Segway dans le centre-ville », a déclaré la maire de Prague, Adriana Krnacova. « En revanche, vous pourrez nettement mieux savourer la beauté et l’atmosphère de la métropole tchèque, sans risques de collisions », a-t-elle ajouté, dans un texte s’adressant aux visiteurs de la « ville aux cent tours ».

Entrée en vigueur mercredi, l’interdiction couvre tous les quartiers historiques qui fourmillent de touristes, dont le Château, le Pont Charles, la Vieille-Ville, le Mala Strana, la cité juive ainsi que la colline de Petrin et les quais de la Vltava, la rivière traversant Prague. L’amende en cas de violation de cette nouvelle règle a été fixée à 2.000 couronnes (75 euros), a souligné la mairie.

Le conseil municipal affirme avoir pris cette décision à la suite de fréquentes plaintes de la part de piétons, tchèques mais aussi étrangers, gênés par la vitesse de ces gyropodes et le manque d’attention de leurs conducteurs dans les ruelles pittoresques mais étroites du centre-ville. « Nous avons eu énormément de plaintes », a constaté Mme Krnacova.

Prague, qui reçoit chaque année environ six millions de visiteurs, suit ainsi l’exemple de plusieurs autres métropoles ayant déjà pris des mesures contre ces deux-roues, dont New York, Londres et Barcelone.

La décision soulève logiquement la fureur des loueurs de Segway, qui estiment que la mesure d’interdiction mettra au chômage pas moins de 300 personnes, en pleine saison touristique.

Le Segway, que l’on dirige avec un guidon et qui permet de se déplacer individuellement dans une position verticale, a été popularisé au cours de la dernière décennie.

Partager l'article

04 août 2016 - 08h05