Les résidents de la colonie israélienne d'Amona ont 48 heures pour l'évacuer

L’armée israélienne a donné 48 heures aux habitants de la colonie d’Amona, établie illégalement en Cisjordanie, pour évacuer leurs maisons, ont indiqué mardi des médias israéliens.
La Cour suprême israélienne avait ordonné qu’Amona, construite sur des terres appartenant aux Palestiniens résidant dans les villes avoisinantes de Cisjordanie, devrait être évacuée le 8 février.

Le gouvernement israélien et les résidents avaient conclu un accord en décembre dernier, stipulant que 24 familles soient autorisées à déménager sur des terrains adjacents considérés comme n’appartenant à personne.

Toutefois, après plusieurs plaintes de Palestiniens revendiquant ces terres adjacentes, la Haute Court a suspendu cet accord jusqu’à ce qu’elle puisse statuer sur ces plaintes, laissant de ce fait les colons israéliens dans l’expectative, a indiqué le quotidien Haaretz.

Une première tentative pour évacuer Amona s’était soldée en 2006 par une démonstration de violences qui avaient fait plus de 50 blessés parmi les policiers.

Partager l'article

31 janvier 2017 - 14h45