facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Les rebelles chiites créent un "Conseil supérieur" pour diriger le Yémen

Les rebelles chiites et leurs alliés ont formé jeudi un « Conseil supérieur » pour gouverner le Yémen, une initiative dénoncée par le pouvoir comme un nouveau coup aux difficiles pourparlers destinés à trouver une solution au conflit dans ce pays. Le médiateur de l’ONU, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, a estimé que cette mesure « contrevient » à l’engagement des rebelles dans le processus de paix et « représente une grave violation » de la résolution 2216 du Conseil de sécurité de l’ONU pour la paix au Yémen.
Ce pays est en proie au chaos depuis l’entrée en septembre 2014 dans la capitale Sanaa des rebelles Houthis, accusés par l’Arabie saoudite sunnite voisine et alliée du pouvoir de liens avec l’Iran chiite.
Les rebelles contrôlent encore Sanaa et une bonne partie du nord, malgré l’intervention militaire d’une coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite pour les repousser.
Le conflit a fait plus de 6.400 morts depuis mars 2015 et déplacé 2,8 millions de personnes, selon l’ONU qui parraine depuis avril à Koweït des pourparlers de paix qui n’ont pas enregistré de progrès.
Dans un communiqué publié par une agence de presse rebelle, les rebelles et le parti du Congrès populaire général (CPG) de l’ex-président Ali Abdallah Saleh ont annoncé être tombés d’accord pour « former un conseil politique supérieur composé de dix membres ».
« L’objectif est de rassembler les efforts en vue de faire face à l’agression menée par l’Arabie saoudite et ses alliés », précise le communiqué. Le rôle du conseil sera de « gérer les affaires publiques au niveau politique, militaire, économique, administratif, social et en matière de sécurité ».
Dans une première réaction, le ministre des Affaires étrangères Abdel Malak al-Makhlafi a condamné cette mesure sur son compte Twitter. Les rebelles ont « manqué une occasion de faire la paix (…) Ils ont tenu à faire échouer les négociations ».
« Nous appelons la communauté internationale à condamner ce nouveau coup (d’Etat) contre la légitimité de la Constitution et tenons l’alliance Houthis/Saleh pour responsable de l’échec des pourparlers », a-t-il ajouté.
En février 2015, les rebelles avaient créé une « Haute commission révolutionnaire » pour gérer le pays après avoir annoncé la dissolution du gouvernement et du Parlement.
Les discussions de paix, actuellement bloquées, avaient été lancées en avril après la signature d’un cessez-le-feu sous l’égide de l’ONU. Le principal obstacle portait sur la formation d’un gouvernement à Sanaa.
Le pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi estime être la seule autorité légitime capable de diriger la période de transition. Mais les rebelles insistent pour former un gouvernement d’unité nationale.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

26 juillet 2017 Budget fédéral – Le gouvernement annonce un accord

Le premier ministre Charles Michel et le vice-premier ministre CD&V et ministre de l’Emploi Kris Peeters ont annoncé mercredi peu après 3h30 un accord gouvernemental, à l’issue de plusieurs journées de conclave budgétaire. « Agreement », a tweeté le premie lire plus

Belga

26 juillet 2017 Crise des migrants – Calais: HRW accuse la police d'asperger de gaz poivre des migrants, parfois endormis

L’organisation Human Rights Watch (HRW) a publié mercredi matin un rapport, dans lequel elle accuse la police française d’utiliser régulièrement du gaz poivre contre les migrants à Calais, dans le nord de la France. « L’usage de sprays au gaz poivre par la police lire plus

Belga

26 juillet 2017 Procès du cardinal George Pell – Apparition très médiatisée du cardinal George Pell au tribunal de Melbourne

Le cardinal australien George Pell, qui fait partie des plus hauts placés du Vatican où il est responsable du Secrétariat de l’Economie, s’est présenté mercredi pour une très brève audience au tribunal, à Melbourne dans l’état australien lire plus

Belga

26 juillet 2017 Manafort, ancien chef de campagne de Trump, ne viendra finalement pas mercredi au Congrès

La commission de la Justice du Sénat américain a renoncé à convoquer à une audition publique mercredi l’ancien président de l’équipe de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, dans le cadre de son enquête sur les présumées ing lire plus

Belga

26 juillet 2017 Centrafrique: deux Casques bleus marocains tués dans une embuscade

Deux Casques bleus, membres de la Minusca, la « Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en Centrafrique », ont été tués mardi après-midi dans une embuscade à Bangassou, a annoncé la mission onusienne dans la soir lire plus

Belga

26 juillet 2017 France: les incendies destructeurs se poursuivent dans le sud-est, surtout dans le Var

Les incendies qui touchent depuis lundi le sud-est de la France et l’île de Corse ont déjà ravagé 4.000 hectares et blessé près d’une trentaine de secouristes. Ils se poursuivaient mardi, de manière contenue à de nombreux endroits, la situation lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/