Les ostéopathes remettent une pétition avec 50.000 signatures pour être reconnus

Des organisations défendant les intérêts des ostéopathes ont déposé jeudi une pétition comportant 50.000 signatures à des collaborateurs de la ministre de la Santé publique Maggie De Block afin que l’osthéopathie soit reconnue et reste une profession de première ligne (soit sans prescription). Ils ont également remis une étude d’un expert en soins de santé de l’Université de Gand, Lieve Annemans, reprenant la littérature attestant l’efficacité de l’ostéopathie. La ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) accepterait de reconnaître la pratique de l’ostéopathie mais pas comme soins en première ligne. Un patient devrait d’abord obtenir une prescription auprès d’un médecin généraliste avant de consulter un ostéopathe. Le texte qui avait été dégagé lors de la précédente législature, à la suite de la consultation d’experts, et qui avait été bloqué uniquement par l’Open Vld, prévoyait quant à lui que l’ostéopathe soit habilité à travailler en première ligne. Pour les ostéopathes, le maintien d’un travail en première ligne permet de préserver les choix thérapeutiques des patients.

Les unions professionnelles des ostéopathes ont rappelé jeudi les arguments en faveur d’une pratique de l’ostéopathie en première ligne. « En Belgique, seuls les médecins travaillent en première ligne, avec les dentistes. La formation des ostéopathes est actuellement de six ans, comme celle des médecins, et les étudiants suivent des cours communs avec les étudiants en médecine », souligne Frédéric Burnotte, vice-président du Groupement national des professionnels des ostéopathes (GNRPO).

Pour lui, empêcher la pratique de l’ostéopathie en première ligne relève du corporatisme. Cela ne répond en tout cas pas à des soucis budgétaires, d’après le GNRPO. « Le passage obligatoire chez un médecin est coûteux. On éviterait de plus des examens complémentaires parfois superflus, comme des radios », relève Frédéric Burnotte. Selon les unions professionnelles des ostéopathes, plus de 700.000 Belges consultent un ostéopathe chaque année. Et la satisfaction des patients en ce qui concerne les ostéopathes est la plus élevée parmi tous les prestataires de soins.

Partager l'article

14 juillet 2016 - 17h05