Les jeunes veulent s'épanouir et se former lors de leur premier emploi

Un grand nombre de jeunes (48%), âgés de 18 à 28 ans, veulent s’épanouir et se former dans leur premier emploi. Ils estiment aussi à 46% important d’avoir un bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, selon une étude réalisée par iVOX pour le compte de la FEB. Par ailleurs, les jeunes souhaitent pouvoir rentrer chez eux l’esprit tranquille, avec le sentiment du travail accompli (32%) et ne pas consacrer plus de 45 minutes aux trajets domicile-travail (31%).
Par rapport aux jeunes flamands, les Belges francophones attachent souvent plus d’importance au salaire de départ (27% contre 19% des jeunes Flamands), aux possibilités de progresser (29% contre 16%) et au fait de s’en sortir financièrement (15% contre 5%). En revanche, les jeunes néerlandophones attachent souvent plus d’importance à l’ambiance de travail qu’aux conditions de travail. Ainsi jugent-ils les liens avec les collègues (27% versus 19%) et l’absence de hiérarchie (10% versus 4%) plus importants que le salaire par exemple.
« L’expérience demeure le principal obstacle pour trouver un premier emploi: les employeurs demandent de l’expérience/trop d’expérience dans leurs offres d’emploi, alors qu’ils n’ont pas encore la moindre expérience professionnelle (46%). Plus de 4 jeunes interrogés sur 5 (83%) considèrent en outre que les employeurs cherchent souvent, de manière injustifiée, des personnes expérimentées. Parmi les autres obstacles cités par les jeunes: avoir plus d’une heure de trajet jusqu’à leur travail (31%), le manque d’emplois disponibles pour leur orientation d’études (28%) ou le fait de ne pas (encore) savoir quel emploi ils veulent (28%) », explique iVOX.
500 jeunes âgés de 18 à 28 ans ont été interrogés dans le cadre de cette étude.

Partager l'article

27 avril 2017 - 04h40