"Les figures de l'ombre" remporte le plus grand prix des SAG Awards

« Les figures de l’ombre », l’histoire vraie de scientifiques afro-américaines de la Nasa pendant la conquête spatiale, a remporté dimanche la principale récompense aux SAG Awards, prix du syndicat des acteurs américains, un baromètre important pour les Oscars. Denzel Washington pour le drame « Fences » et Emma Stone pour la comédie musicale « La La Land » ont de leur côté été sacrés meilleur acteur et meilleure actrice de cinéma, lors d’une cérémonie ponctuée de discours dénonçant la décision du président Donald Trump d’interdire l’entrée sur le territoire américain aux ressortissants de plusieurs pays à majorité musulmane. « Les figures de l’ombre », avec Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monae, est reparti avec le Screen Acteur Guild (SAG) Award du meilleur ensemble d’acteurs.

Les acteurs formant le plus gros contingent de votants (quelque 1.200 sur plus de 6.200) de l’Académie des arts et sciences du cinéma, qui décerne les Oscars, cela donne à cette épopée biographique réalisée par Theodore Melfi un atout pour la cérémonie du 26 février, apogée de la saison des prix à Hollywood.

L’an dernier, la saga journalistique « Spotlight », sur la pédophilie dans l’Eglise catholique américaine, avait empoché le prix du meilleur ensemble d’acteurs avant de décrocher l’Oscar du meilleur film. Chez les acteurs, Denzel Washington a éclipsé dimanche Casey Affleck, star du drame « Manchester by the sea », qui était donné favori.

Washington, 62 ans, déjà lauréat de deux Oscars, rivalisait aussi avec Andrew Garfield (« Tu ne tueras point »), Viggo Mortensen (« Captain Fantastic ») et Ryan Gosling (« La La Land »).

Chez les comédiennes, Emma Stone, qui chante et fait des claquettes dans « La La Land », ode à Hollywood de Damien Chazelle, l’a emporté face à Amy Adams (« Premier contact »), Emily Blunt (« La fille du train »), Natalie Portman (« Jackie ») et Meryl Streep (« Florence Foster Jenkins »).

– ‘Aider les marginaux’ –
Le SAG du meilleur second rôle masculin a été conquis par Mahershala Ali qui incarne un trafiquant de drogue père de substitution pour un petit garçon maltraité dans « Moonlight » – son deuxième trophée de la soirée puisqu’il joue aussi dans « Les figures de l’ombre ». Chez les femmes, c’est Viola Davis qui a été primée: un doublé pour « Fences ».

Mahershala Ali, 42 ans et révélé au grand public pour son rôle dans la série à succès de Netflix « House of Cards », a fait un discours émouvant sur la nécessité de venir en aide aux marginaux.

En télévision, la série « The Crown », qui suit les tribulations et les amours de la famille royale britannique après la seconde Guerre mondiale, a empoché les prix des meilleurs acteurs pour John Lithgow et Claire Foy.

« Stranger things », autre série de Netflix, sur une bande d’enfants dans les années 80 qui partent à la recherche d’un camarade disparu, est reparti avec le prix de la meilleure équipe d’acteurs dramatiques à la télévision.

La saison des prix est particulièrement scrutée après deux années d’une virulente polémique épinglant le manque de diversité des acteurs finalistes aux Oscars. Le scandale semble avoir pris fin cette année après qu’une forte proportion d’acteurs et actrices noirs (6 sur 20 finalistes) eurent été nommés pour les Oscars, prix les plus prisés du cinéma américain.

En télévision Sterling K Brown, Courtney B Vance, Riz Ahmed, Rami Malek, Thandie Newton, Audra McDonald et Kerry Washington étaient tous nommés pour des SAG mais ont tous été évincés par des acteurs blancs. « Nous avons traversé des temps plus difficiles. On s’en est sorti pendant la période de la ségrégation et on s’en sortira à nouveau », a commenté en coulisses Janelle Monae, l’une des vedettes des « Figures de l’ombre ».

Partager l'article

30 janvier 2017 - 09h25