Les eurodéputés veulent faire barrage à un possible futur ambassadeur US

Les chefs de file du PPE (droite), des socialistes et des libéraux au Parlement européen ont appelé jeudi l’UE à ne pas accepter comme futur ambassadeur des Etats-Unis à Bruxelles Ted Malloch, considéré comme un choix possible de l’administration Trump. Ils ont souligné les propos jugés hostiles à l’UE de ce diplomate américain, dans des courriers qu’ils ont adressés au président du Conseil européen Donald Tusk et au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, dont l’AFP a obtenu copie.

M. Malloch, qui a déjà occupé dans le passé des postes diplomatiques pour les Etats-Unis, est pressenti comme futur ambassadeur américain auprès de l’UE. Il a récemment tablé sur la fin de l’euro et semblé souhaiter la dislocation de l’Union, au micro de la BBC.

Il a dit que l’Europe “devait être domptée” à l’image avant elle de l’Union soviétique, ont relevé Manfred Weber (PPE) et Guy Verhofstadt (ADLE) dans un courrier commun, de même que Gianni Pittella (socialistes et démocrates) dans un courrier séparé.

Les trois chefs de groupes au Parlement européen ont demandé aux plus hauts responsables de l’Union européenne de ne pas accepter l’accréditation de M. Malloch, s’il devait être proposé par Washington comme futur ambassadeur.

“Nous sommes fortement convaincus que des personnes voyant comme leur mission de perturber ou de dissoudre l’Union européenne, ne devraient pas être accréditées comme des représentants officiels auprès de l’UE”, ont écrit MM. Weber et Verhofstadt.

M. Malloch devrait être déclaré “persona non grata”, a écrit de son côté M. Pittella.

Partager l'article

02 février 2017 - 21h00