Les enfants distinguent très tôt l'alcool des autres boissons, selon une étude suisse Les enfants distinguent très tôt l'alcool des autres boissons, selon une étude suisse

La moitié des enfants de trois ans reconnaissent déjà les boissons alcoolisées et, à six ans, cette proportion passe à 80%, ressort-il d’une étude d’Addiction Suisse, un organisme de prévention, réalisée sur 300 enfants âgés de trois à six ans et dont les résultats ont été publiés jeudi. Une équipe d’Addiction Suisse basée à Lausanne a montré à ces enfants des dessins représentant diverses scènes de la vie quotidienne sur un écran tactile, par exemple un repas de midi, un pique-nique ou une fête. Au-dessous apparaissaient les photos de huit boissons sans alcool et quatre qui en contenaient. Les enfants devaient désigner, en les touchant du doigt, celles que les personnes figurant dans les dessins étaient en train de boire. À la fin, ils devaient encore nommer toutes les boissons et juger si elles contenaient de l’alcool ou non.

Les résultats montrent de manière générale que les enfants savent que parmi les boissons sur lesquelles on les a questionnés, il en est qui contiennent de l’alcool et ne leur sont pas destinées. Quant à la connaissance des normes sociales dans ce domaine – qui en boit et à quelle occasion – ils semblent l’acquérir à partir de 5 ans.

Dans l’ensemble, quatre petits sondés sur cinq savent que normalement, les enfants ne boivent pas d’alcool. En outre, ils attribuent plus souvent les boissons alcoolisées aux hommes qu’aux femmes, une différence qui s’accentue avec l’âge.

Ils savent aussi distinguer le contexte festif: lorsque la scène représentait une fête, la part des attributions d’alcool aux adultes par les enfants de cinq et six ans a été particulièrement élevée, respectivement 41,5% et 47,4%.

L’étude met en lumière le fait que les enfants développent des représentations au sujet de l’alcool bien plus tôt qu’on ne le supposait, conclut Addiction Suisse. La question reste de savoir dans quelle mesure cette connaissance précoce influera plus tard sur leur propre consommation.
La moitié des enfants de trois ans reconnaissent déjà les boissons alcoolisées et, à six ans, cette proportion passe à 80%, ressort-il d’une étude d’Addiction Suisse, un organisme de prévention, réalisée sur 300 enfants âgés de trois à six ans et dont les résultats ont été publiés jeudi. Une équipe d’Addiction Suisse basée à Lausanne a montré à ces enfants des dessins représentant diverses scènes de la vie quotidienne sur un écran tactile, par exemple un repas de midi, un pique-nique ou une fête. Au-dessous apparaissaient les photos de huit boissons sans alcool et quatre qui en contenaient. Les enfants devaient désigner, en les touchant du doigt, celles que les personnes figurant dans les dessins étaient en train de boire. À la fin, ils devaient encore nommer toutes les boissons et juger si elles contenaient de l’alcool ou non.

Les résultats montrent de manière générale que les enfants savent que parmi les boissons sur lesquelles on les a questionnés, il en est qui contiennent de l’alcool et ne leur sont pas destinées. Quant à la connaissance des normes sociales dans ce domaine – qui en boit et à quelle occasion – ils semblent l’acquérir à partir de 5 ans.

Dans l’ensemble, quatre petits sondés sur cinq savent que normalement, les enfants ne boivent pas d’alcool. En outre, ils attribuent plus souvent les boissons alcoolisées aux hommes qu’aux femmes, une différence qui s’accentue avec l’âge.

Ils savent aussi distinguer le contexte festif: lorsque la scène représentait une fête, la part des attributions d’alcool aux adultes par les enfants de cinq et six ans a été particulièrement élevée, respectivement 41,5% et 47,4%.

L’étude met en lumière le fait que les enfants développent des représentations au sujet de l’alcool bien plus tôt qu’on ne le supposait, conclut Addiction Suisse. La question reste de savoir dans quelle mesure cette connaissance précoce influera plus tard sur leur propre consommation.

Partager l'article

15 septembre 2016 - 12h45