facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Les enfants distinguent très tôt l'alcool des autres boissons, selon une étude suisse Les enfants distinguent très tôt l'alcool des autres boissons, selon une étude suisse

La moitié des enfants de trois ans reconnaissent déjà les boissons alcoolisées et, à six ans, cette proportion passe à 80%, ressort-il d’une étude d’Addiction Suisse, un organisme de prévention, réalisée sur 300 enfants âgés de trois à six ans et dont les résultats ont été publiés jeudi. Une équipe d’Addiction Suisse basée à Lausanne a montré à ces enfants des dessins représentant diverses scènes de la vie quotidienne sur un écran tactile, par exemple un repas de midi, un pique-nique ou une fête. Au-dessous apparaissaient les photos de huit boissons sans alcool et quatre qui en contenaient. Les enfants devaient désigner, en les touchant du doigt, celles que les personnes figurant dans les dessins étaient en train de boire. À la fin, ils devaient encore nommer toutes les boissons et juger si elles contenaient de l’alcool ou non.

Les résultats montrent de manière générale que les enfants savent que parmi les boissons sur lesquelles on les a questionnés, il en est qui contiennent de l’alcool et ne leur sont pas destinées. Quant à la connaissance des normes sociales dans ce domaine – qui en boit et à quelle occasion – ils semblent l’acquérir à partir de 5 ans.

Dans l’ensemble, quatre petits sondés sur cinq savent que normalement, les enfants ne boivent pas d’alcool. En outre, ils attribuent plus souvent les boissons alcoolisées aux hommes qu’aux femmes, une différence qui s’accentue avec l’âge.

Ils savent aussi distinguer le contexte festif: lorsque la scène représentait une fête, la part des attributions d’alcool aux adultes par les enfants de cinq et six ans a été particulièrement élevée, respectivement 41,5% et 47,4%.

L’étude met en lumière le fait que les enfants développent des représentations au sujet de l’alcool bien plus tôt qu’on ne le supposait, conclut Addiction Suisse. La question reste de savoir dans quelle mesure cette connaissance précoce influera plus tard sur leur propre consommation.
La moitié des enfants de trois ans reconnaissent déjà les boissons alcoolisées et, à six ans, cette proportion passe à 80%, ressort-il d’une étude d’Addiction Suisse, un organisme de prévention, réalisée sur 300 enfants âgés de trois à six ans et dont les résultats ont été publiés jeudi. Une équipe d’Addiction Suisse basée à Lausanne a montré à ces enfants des dessins représentant diverses scènes de la vie quotidienne sur un écran tactile, par exemple un repas de midi, un pique-nique ou une fête. Au-dessous apparaissaient les photos de huit boissons sans alcool et quatre qui en contenaient. Les enfants devaient désigner, en les touchant du doigt, celles que les personnes figurant dans les dessins étaient en train de boire. À la fin, ils devaient encore nommer toutes les boissons et juger si elles contenaient de l’alcool ou non.

Les résultats montrent de manière générale que les enfants savent que parmi les boissons sur lesquelles on les a questionnés, il en est qui contiennent de l’alcool et ne leur sont pas destinées. Quant à la connaissance des normes sociales dans ce domaine – qui en boit et à quelle occasion – ils semblent l’acquérir à partir de 5 ans.

Dans l’ensemble, quatre petits sondés sur cinq savent que normalement, les enfants ne boivent pas d’alcool. En outre, ils attribuent plus souvent les boissons alcoolisées aux hommes qu’aux femmes, une différence qui s’accentue avec l’âge.

Ils savent aussi distinguer le contexte festif: lorsque la scène représentait une fête, la part des attributions d’alcool aux adultes par les enfants de cinq et six ans a été particulièrement élevée, respectivement 41,5% et 47,4%.

L’étude met en lumière le fait que les enfants développent des représentations au sujet de l’alcool bien plus tôt qu’on ne le supposait, conclut Addiction Suisse. La question reste de savoir dans quelle mesure cette connaissance précoce influera plus tard sur leur propre consommation.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

30 mai 2017 Bruges accueille en 1ère mondiale l'expo consacrée aux inventions de Léonard de Vinci

Bruges accueille en première mondiale l’exposition « Leonardo da Vinci – the inventions of a genius » qui s’ouvre jeudi au grand public sur le site de l’ancien hôpital Saint-Jean. La plus grande exposition jamais consacrée aux inventions du génie italien quittera ensuite la lire plus

Belga

30 mai 2017 Démission du directeur de la communication de la Maison Blanche

Le directeur de la communication de la Maison Blanche, Mike Dubke, a remis sa démission, a-t-il dit mardi à la chaîne conservatrice Fox News, confirmant des informations diffusées par d’autres médias américains. Il a précisé que les raisons de s lire plus

Belga

30 mai 2017 L'actrice Diane Kruger pourrait se faire tatouer à cause d'un pari perdu

L’actrice Diane Kruger, qui a reçu dimanche le prix d’interprétation féminine lors du 70e festival de Cannes pour son rôle dans « Into the Fade » doit également faire face à une défaite. La jeune femme avait en effet parié avec Fatih Akin, le r lire plus

Belga

30 mai 2017 Le destroyer lance-missiles Severomorsk est passé au large de la Côte

La Marine belge a une nouvelle fois tenu à l’oeil mardi un navire de guerre russe qui longeait la Côte belge en regagnant son port d’attache du nord-ouest de la Russie après une mission en mer Méditerranée, a-t-on appris de source militaire. Ce bâtiment, le de lire plus

Belga

30 mai 2017 Les attentats et la menace gonflent le chiffre d'affaire du secteur du gardiennage

Le secteur du gardiennage a vu son chiffre d’affaires progresser de 9,7% en 2016, à 726 millions d’euros, a annoncé mardi l’Association professionnelle des entreprises de gardiennage (APEG) lors d’une conférence de presse. L’activité a été boostée par lire plus

Belga

30 mai 2017 Emplois fictifs: enquête sur une vingtaine d'eurodéputés français

Les députés européens de droite Brice Hortefeux et Jérôme Lavrilleux font partie des parlementaires français concernés par l’enquête ouverte sur d’éventuels emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a affirmé mardi lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/