facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Les emplois fictifs présumés du FN ont coûté 5 miilions d'euros au Parlement UE

Le Parlement européen évalue désormais à près de cinq millions d’euros son préjudice potentiel pour les salaires qui auraient été versés frauduleusement à des assistants d’eurodéputés du Front national (extrême droite française) entre 2012 et 2017, a-t-on appris jeudi de sources proches du dossier. Cette estimation, 4.978.122 euros au 21 avril, est une « mise à jour » après la découverte des « éléments nouveaux » du dossier ces derniers mois, et peut encore évoluer, écrit dans une note aux juges d’instruction l’avocat du Parlement européen, Patrick Maisonneuve, a précisé l’une des sources. Contacté par l’AFP, l’avocat a confirmé cette information.

Une précédente estimation du Parlement, en septembre 2015, évaluait ce préjudice potentiel à 1,9 million d’euros.

Dans la note transmise cette semaine, 17 députés européens du Front national sont visés – parfois pour plusieurs assistants – dont la candidate du parti d’extrême droite qualifiée pour le second tour de la présidentielle en France, Marine Le Pen, a expliqué l’une des sources à l’AFP. Autant de cas que l’enquête judiciaire en France, dans laquelle le Parlement européen est partie civile, devra confirmer.

« Je constate que ces violations du secret de l’instruction suivent un timing parfait », a réagi l’avocat de Marine Le Pen, Rodolphe Bosselut, sans faire d’autres commentaires, alors que la candidate doit affronter le 7 mai le centriste Emmanuel Macron.

Le Parlement européen a déjà lancé des procédures de recouvrement pour un total de 1,1 million d’euros concernant six eurodéputés, dont Marine Le Pen (340.000 euros), procédures contestées par les élus FN devant les tribunaux européens.

Dans l’enquête instruite à Paris, les juges cherchent à déterminer si le parti a mis en place un système pour rémunérer ses permanents ou des cadres avec des fonds publics du Parlement européen, en les faisant rémunérer comme assistants de ses eurodéputés.

Ils ont déjà mis en examen deux assistants, dont la cheffe de cabinet de Marine Le Pen au Front national, Catherine Griset, pour recel d’abus de confiance. Les juges ont également demandé au Parlement européen de lever l’immunité de Marine Le Pen, qui a refusé de se rendre à une convocation en vue de sa possible mise en examen pour abus de confiance le 10 mars, au sujet des salaires versés à sa cheffe de cabinet.

Marine Le Pen nie elle toute irrégularité, dénonçant « un combat politique » contre elle.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

19 août 2017 Un juge américain refuse de clore les poursuites contre Polanski pour agression sexuelle

Un juge de Los Angeles a refusé, dans une décision publiée vendredi, de clore les poursuites pour agression sexuelle sur mineure contre le réalisateur franco-polonais Roman Polanski, comme le demandaient l’accusé et sa victime. « L’accusé dans cette affaire e lire plus

Belga

19 août 2017 Une tornade endommage le toit de trois maisons dans le Limbourg

Une tornade a fait de graves dégâts matériels à Gingelom dans la province du Limbourg vendredi. Les toits de trois habitations ont été endommagés et quatre véhicules ont été très abîmés également. Ces ven lire plus

Belga

19 août 2017 Bannon veut continuer à se battre "pour Trump" et retrouve aussitôt le site Breitbart News

Steve Bannon, l’ancien conseiller de Donald Trump qui a quitté la Maison Blanche vendredi, a affirmé qu’il continuerait à se battre pour le président américain. Il a aussitôt retrouvé des fonctions de direction au sein de Breitbart News, site d’informa lire plus

Belga

19 août 2017 Fitch relève la note de la Grèce et s'attend à un allègement de la dette en 2018

L’agence de notation Fitch a relevé vendredi la note de la Grèce de « CCC » à « B-« , tout en indiquant s’attendre à des mesures d’allègement de la dette grecque par ses partenaires européens en 2018. La perspective attribuée à la note est positive lire plus

Belga

19 août 2017 Oeufs contaminés au fipronil – Le gouvernement néerlandais ne veut plus formuler de reproches à l'égard de la Belgique

Le gouvernement néerlandais ne veut plus formuler de reproches à l’égard des services belges dans le scandale des oeufs contaminés à l’insecticide fipronil. Le secrétaire d’Etat aux Affaires économiques Martijn van Dam ne veut plus insister sur l’assu lire plus

Belga

19 août 2017 Washington lance une enquête contre la Chine au sujet de la propriété intellectuelle

L’administration américaine a formellement lancé vendredi une enquête contre la Chine sur des violations supposées des droits de propriété intellectuelle, ont annoncé les services du représentant pour le commerce américain (USTR) Robert L lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/