facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Les deux échevins gantois mis en cause supposaient que la législation était respectée

Les échevins gantois Tom Balthazar (sp.a) et Christophe Peeters (Open Vld), qui étaient mandatés au nom de la ville flamande au sein du conseil d’administration du holding semi-public Publipart, affirment samedi, dans une réaction commune, qu’ils supposaient que les gestionnaires d’actifs, reconnus par la FSMA, respectaient la législation. « A aucun moment, nous n’avons eu des indications d’investissements dans des activités controversées comme le trafic d’armes », assurent-ils. Publipart est une filiale de l’intercommunale PubliLec, dont la ville de Gand détient 12%. Elle investit dans des fonds d’actions et dispose de participations dans d’autres intercommunales. Elle rémunère 17 administrateurs pour un montant total de 350.000 euros brut.

Les deux échevins mis en cause rappellent que le conseil communal de Gand avait décidé, au début de l’actuelle législature, de démarrer des négociations en vue de sortir du capital de Publilec.

« Il s’agit d’un dossier très important pour la ville », précise Christophe Peeters. « En 2015, nous avons déjà pu, après d’âpres négociations avec d’autres actionnaires, réaliser une recette de 9,9 millions d’euros pour la Ville de Gand. La valeur des parts restantes est estimée à 43,4 millions d’euros. Tom et moi continuons à travailler dur afin d’également récupérer ce montant. Il est inscrit à titre de recettes dans notre budget, pour des investissements dans des écoles, des routes ou des parcs », détaille-t-il.

Tom Balthazar renchérit en soulignant qu’il a consacré beaucoup de temps à la sortie de Publilec. Il s’agissait notamment de négociations avec les autres actionnaires et administrateurs et de réunions avec des juristes et des conseillers financiers. Le travail n’était donc pas limité à des réunions formelles du conseil d’administration, insiste-t-il.

Les deux échevins expliquent encore que des « différences essentielles » existent entre les conseils d’administration de Publipart et les controversés comités de secteur de Publifin (dont Publipart est une filiale). Ils soulignent enfin que toute rémunération sans contrepartie « ne se justifie pas ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

23 août 2017 Météo – Le thermomètre affichera jusqu'à 30 degrés ce mercredi

Le temps sera chaud et ensoleillé ce mercredi, avec des maxima oscillant entre 25 degrés sur les hauts plateaux de l’Ardenne et le long du littoral, et 30 degrés en Campine. L’après-midi, des champs de nuages joueront toutefois les trouble-fêtes à partir de l lire plus

Belga

23 août 2017 Jeremy Corbyn, la référence d'Elio Di Rupo

Le président du PS, Elio Di Rupo, prend son collègue du Labour britannique, Jeremy Corbyn, comme référence, a-t-il expliqué sur Bel-RTL alors qu’il essuie des critiques parfois vives dans les médias et sur les réseaux sociaux à la suite de la c lire plus

Belga

23 août 2017 Emmanuel Macron entame une opération séduction en Europe centrale et de l'Est

Le président français Emmanuel Macron entame mercredi une opération séduction de trois jours en Europe centrale et de l’Est. Le sort de la directive européenne sur le travail détaché sera au cœur des discussions. Il rencontrera en Autriche le ch lire plus

Belga

23 août 2017 Attentats en Catalogne – Le tueur des Ramblas a logé en région parisienne quelques jours avant les faits

Plusieurs membres du commando terroriste qui a commis les attaques de Barcelone et Cambrils jeudi dernier ont effectué un aller-retour à Paris quatre jours avant les faits, rapporte mercredi le Parisien. Younes Abouyaaqoub, l’auteur présumé de la tuerie sur les Ramblas ab lire plus

Belga

23 août 2017 Attentats en Catalogne – "La Sûreté de l'Etat doit avoir plus d'informateurs dans la communauté musulmane"

La Sûreté de l’Etat devrait avoir plus d’informateurs au sein de la communauté musulmane de Belgique, a estimé mercredi le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) sur les ondes de Radio 1, dans la foulée des attentats survenus la semaine dernière en lire plus

Belga

23 août 2017 Serge Kubla également poursuivi pour blanchiment d'argent

L’étau judiciaire se resserre autour de l’ex-bourgmestre MR de Waterloo, Serge Kubla, désormais poursuivi pour blanchiment d’argent, rapporte Le Vif/L’express mercredi sur son site Internet. De nouvelles perquisitions ont eu lieu fin juin chez Serge Kubla et des membres de sa famille. lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/