facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Les campagnes Clinton et Trump utilisent Pokémon Go pour attirer des électeurs

Les équipes de campagne d’Hillary Clinton et de Donald Trump utilisent le jeu vidéo Pokémon Go, véritable phénomène mondial, pour tenter de séduire de nouveaux électeurs, en particulier les plus jeunes, ou pour diffuser leurs messages. « Ces deux joueurs de Pokémon viennent de s’enregistrer pour voter », a tweeté récemment Joe Makielski, l’un des responsables du parti démocrate dans le Colorado (ouest), en postant la photo de deux jeunes hommes.

La candidate démocrate Hillary Clinton a, quant à elle, déclaré la semaine dernière dans un discours que son équipe et elle-même voulaient profiter de la popularité du jeu pour aller à la pêche aux électeurs. « Je ne sais pas qui a créé ‘Pokemon Go’, mais j’essaie de voir comment on peut (l’utiliser pour amener les joueurs de) Pokémon dans les bureaux de vote », avait-elle lancé.

Le jeu pour téléphones portables, créé par Niantic Labs en partenariat avec Nintendo et sa filiale The Pokemon Company, incite les gens à partir à la recherche de personnages virtuels disséminés dans des espaces publics bien réels. L’application, téléchargée plus de 75 millions de fois, est très prisée du jeune public et permet de localiser d’autres joueurs.

La campagne Clinton envoie donc des membres de son équipe arpenter rues, parcs et autres lieux publics à la recherche de ces accros. Leur mission: les détourner quelques minutes de leur téléphone et de leur traque aux Pokémon pour les aider à s’enregistrer sur les listes électorales. Les partisans d’Hillary Clinton espèrent ainsi séduire de jeunes électeurs en vue du scrutin du 8 novembre, comme les équipes du président Barack Obama avaient réussi à le faire en mettant à profit les réseaux sociaux en 2008 et 2012.

L’équipe de Donald Trump n’est pas en reste. La Trump Tower de New York est une destination populaire pour les joueurs de Pokémon Go et, la semaine dernière, l’équipe de campagne a posté une vidéo parodiant sa rivale en monstre Pokémon avec pour titre: « Non à Hillary la crapule ».

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

25 juillet 2017 Le taxi de l'amour pakistanais: une companie propose des courses marieuse comprise

Une compagnie de taxi fonctionnant via une application en ligne a lancé au Pakistan une campagne de publicité inhabituelle: une offre proposant de monter en voiture avec une marieuse pour trouver sa moitié le temps d’une course de taxi. Careem, une application de type Uber popul lire plus

Belga

25 juillet 2017 Afrique du Sud: retrait du livre sur la fin de vie de Mandela

L’éditeur d’un livre révélant des détails intimes sur la fin de vie de Nelson Mandela, décédé en 2013, a retiré lundi l’ouvrage après les réactions très négatives de la famille de l’ancien président sud-africa lire plus

Belga

25 juillet 2017 Justin Bieber met fin prématurément à sa tournée mondiale

Justin Bieber a créé la surprise en annonçant lundi mettre fin prématurément à sa tournée mondiale, mettant en avant un « imprévu ». Le chanteur canadien de 23 ans, qui a autant fait parler de lui pour ses déboires avec la justice que pour lire plus

Belga

25 juillet 2017 Temps frais avec un risque d'averses

Le ciel sera partiellement nuageux mardi matin dans l’ouest du pays, avec un risque d’averse. Ailleurs, la nébulosité sera abondante et des averses sont également attendues, selon les prévisions de l’Institut royal météorologique (IRM). Un coup de tonnerre n lire plus

Belga

25 juillet 2017 Sponsoring de partis et politiques: vers une limitation à 500 euros/an par sponsor

Une proposition de loi soutenue par une large majorité à la Chambre a été introduite, visant à limiter le sponsoring des partis, mandataires et candidats politiques à un maximum de 500 euros par an par sponsor, écrivent mardi De Tijd et L’Echo. lire plus

Belga

25 juillet 2017 Le Congrès a commencé à interroger le premier cercle de Trump sur la Russie

Le Congrès américain a commencé à interroger lundi Jared Kushner, gendre et très proche conseiller de Donald Trump, sur ses liens avec la Russie avant et après l’élection présidentielle de 2016, mais les séances restent, pour l’instant, lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/