Les Azéris votent pour l'extension des pouvoirs présidentiels lors d'un référendum

Les Azéris ont voté lors d’un référendum lundi pour une extension des pouvoirs du président Ilham Aliyev, qui dirige l’Azerbaïdjan depuis 2003, ressort-il de sondages de sortie des urnes, selon l’agence de presse russe TASS. Ainsi le mandat présidentiel sera étendu à sept ans, contre cinq actuellement et le président pourra dissoudre le parlement. Le résultat n’est pas une surprise. « Non pas parce que la population y croit mais parce que les autorités l’ont approuvé », souligne Rasul Jafarov, avocat et défenseur des droits de l’Homme en Azerbaïdjan à l’agence de presse DPA. Tous les amendements à la Constitution sont approuvés, ajoute TASS. Ainsi la limite d’âge pour être candidat à la présidence est supprimée et l’âge minimum pour se porter candidat aux législatives est abaissée de 25 à 18 ans. De cette manière, Ilham Aliyev pourrait préparer un membre de sa famille à sa succession. Jusqu’à présent, un président devait être âgé de 35 ans. Aucun des trois enfants d’Ilham Aliyev n’a encore atteint cet âge.
Selon les sondages à la sortie des urnes, entre 80 et 90% des Azéris ont voté pour l’ensemble des 29 amendements. Le taux de participation se situe vers 67% et se situe ainsi largement au-dessus de la limite des 25%.
Selon Rasul Jafarov, le défenseur des droits de l’Homme, le référendum est un « signal très dangereux ». « Je pense qu’il n’existe aucune base légale ou sociale pour cela », ajoute-t-il. L’amendement qui donne la possibilité au gouvernement de saisir des biens personnels est particulièrement préoccupante, selon l’avocat.
L’ancienne république soviétique, dépendante des revenus du pétrole, est confrontée à une économie chancelante.

Partager l'article

26 septembre 2016 - 21h40