facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

L'Equateur admet avoir restreint l'usage de l'internet à Assange

L’Equateur a admis mardi avoir restreint temporairement l’usage de l’internet dans son ambassade de Londres, où est réfugié depuis 2012 Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, pour échapper à son extradition vers la Suède. « L’Equateur, dans l’exercice de sa souveraineté, a restreint temporairement l’accès à une partie de son système de communications dans son ambassade au Royaume-Uni », a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.
« Cette restriction temporaire n’empêche pas que l’organisation WikiLeaks mène à bien ses activités journalistiques », ajoute le texte.
Le ministère équatorien a précisé qu’au cours des dernières semaines, WikiLeaks a publié une importante quantité de documents qui ont un « impact » sur la campagne électorale aux Etats-Unis. « La décision de publier ce type d’information est de la responsabilité exclusive de l’organisation WikiLeaks », a-t-il souligné.
Il a affirmé que le gouvernement équatorien « respecte le principe de non intervention dans les affaires d’autres pays, ne s’immisce pas dans les processus électoraux en cours, ni ne soutient un candidat en particulier ».
C’est « dans ce sens » qu’il a été décidé de restreindre l’accès à l’internet au sein de l’ambassade.
Le ministère a en outre souligné que l’Equateur, selon sa tradition de défense des droits humains, en particulier des personnes victimes de persécutions politiques, avait confirmé le droit d’asile accordé à Julian Assange, qui est de nationalité australienne, et réitère son « intention de protéger sa vie et son intégrité physique jusqu’à ce qu’il puisse rejoindre un lieu sûr ».
« La politique extérieure de l’Equateur obéit exclusivement à des décisions souveraines et ne cède pas aux pressions d’autres pays », a-t-il encore souligné.
Un peu plus tôt mardi, le département d’Etat des Etats-Unis avait démenti des accusations émises par WikiLeaks selon lesquelles le secrétaire d’Etat, John Kerry, avait demandé à l’Equateur de couper la connexion internet de Julian Assange.
Julian Assange, 45 ans, est réfugié à l’ambassade d’Equateur en Grande-Bretagne depuis juin 2012 pour éviter d’être extradé en Suède, où il est sous le coup d’un mandat d’arrêt dans le cadre d’une enquête pour viol, après la plainte déposée par une Suédoise en 2010.
M. Assange nie les faits, dénonçant une manoeuvre pour l’extrader vers les États-Unis, qui veulent le juger pour la diffusion d’informations secrètes.

Abonnez-vous à nos newsletters

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 avril 2017 L'Arabie Saoudite élue à la Commission des droits des femmes de l'Onu

L’Arabie Saoudite a été élue à la Commission des droits des femmes de l’Onu. « C’est comme désigner un pyromane chef des pompiers de la ville », commente Hillel Neuer, directeur exécutif de l’organisation UN Watch. La nomination de Riyad, régime salafis lire plus

Belga

24 avril 2017 "Dieselgate": l'enquête sur PSA à son tour confiée à des juges

Nouvel épisode dans le scandale du « dieselgate »: après Volkswagen, Renault et Fiat-Chrysler, le constructeur français PSA est à son tour visé par une enquête des juges d’instruction sur des soupçons de « tromperie » dans les dispositifs de contrôle lire plus

Belga

24 avril 2017 Roger Vanden Stock reste président de la Pro League, le dossier des droits TV reporté

Roger Vanden Stock, à la demande de la Pro League, a accepté une prolongation de deux ans de son mandat de président du conseil d’administration lundi lors de son assemblée générale, a communiqué la Pro League. Le président du RSC Anderlecht Ro lire plus

Belga

24 avril 2017 Corée du Nord: Trump évoque de nouvelles sanctions de l'Onu "plus fortes"

Le Conseil de sécurité de l’Onu doit être prêt à imposer de nouvelles sanctions « plus fortes » à l’encontre de la Corée du Nord, a estimé lundi le président américain Donald Trump sur fond de tensions en raison des programmes nucl lire plus

Belga

24 avril 2017 Emmanuel Macron dépasse les 24% au 1er tour de l'élection présidentielle française

Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de la présidentielle française, a finalement obtenu 24,01%, selon les résultats définitifs communiqués lundi après-midi par le ministère de l’Intérieur. L’écart avec sa dauphin lire plus

Belga

24 avril 2017 Au moins 10 mineurs disparus après l'incendie du camp de migrants de Grande-Synthe

Au moins dix mineurs d’âge non accompagnés sont toujours portés disparus à la suite de l’incendie qui a ravagé le camp de migrants de Grande-Synthe, dans le nord de la France, a indiqué lundi l’ASBL Humain. Les responsables estimaient à 125 le nombre d lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/