L'entraîneur néerlandais Hasselbaink (QPR) cité dans le scandale du foot anglais

Jimmy Floyd Hasselbaink, ancien entraîneur de l’Antwerp, aujourd’hui manager des Queens Park Rangers (D2 anglaise), a négocié avec des journalistes qui travaillaient sous couverture, un bonus de 55.000 livres (64.000 euros) pour intervenir dans les trasnferts de son club, révèle le quotidien anglais The Telegraph mercredi soir au sujet du scandale de corruption du football anglais. Mardi soir, le sélectionneur de l’Angleterre Sam Allardyce a été contraint de démissionner aprèq avoir été pris en flagrant délit de pratiques semblables également par une équipe de journalistes.
Hasselbaink (44 ans), ancien joueur notamment de Chelsea et ancien international néerlandais, aurait été prêt selon The Telegraph de s’envoler pour Singapour afin de négocier avec une société d’investissement d’Extrême-Orient. « Essayez de me rendre heureux, donnez-moi un joli montant », aurait-il déclaré.
Hasselbaink a joué entre 1998 et 2004 à 23 reprises avec les Oranje et disputé le Mondial 1998 en France où les Pays-Bas ont atteint les demi-finales.
Outre Hasselbaink, The Telegraph a cité les noms du propriétaire de Leeds (D2) Massimo Cellino et de Tommy Wright, coach adjoint de Barnsley (D2), qui seraient impliqués dans des transactions financières irrégulières. Barnsley a déjà sanctionné provisoirement Wright.

Partager l'article

29 septembre 2016 - 00h45